World Smart City Awards 2017 : le Cameroun récompensé

Grâce au lancement de son projet d’électrification de 1000 localités, le Cameroun a remporté le prix Innovation Idea Awards, lors du récent congrès mondial des villes innovantes et intelligentes (Smart City Expo World Congress), qui s’est tenu en novembre dernier à Barcelone, en Espagne.

La phase pilote d’électrification massive de 1000 localités au Cameroun a un écho positif partout dans le monde. Des panneaux photovoltaïques installés dans 149 villages ont donné des résultats concrets pour près de 150 000 personnes. Une réussite qui a impressionné les membres de jury du World Smart City awards.

 

Avec un taux de réalisation de 89,5% sur les 166 localités prévues, le projet constitue une véritable innovation, alors que la course vers les énergies renouvelables est une nécessité pour l’avenir du continent. Voulant récompenser les projets, idées et stratégies novateurs qui favorisent le développement urbain durable dans le monde entier, les World Smart City Awards ont choisi le Cameroun sur 58 pays à travers le monde.

Thank you for making @smartcityexpo and @_smartmobility a success: 18,754 visitors, 675 exhibitors, 420 speakers + 700 cities + 120 countries + 50 side events. The best edition to date! #SCEWC17 #SmartMobility pic.twitter.com/TExf3CdrUB

L’initiative a amélioré le développement des villages, car au-delà de l’électricité, elle accroît le taux de scolarisation des enfants locaux, en plus de créer de l’emploi. D’un coût global de 53 milliards de FCFA, ce projet d’électrification en zone rurale concrétise la fiabilité du système solaire comme alternative aux sources conventionnelles de production énergétiques.

«Le projet d’électrification rurale s’appuiera sur une technologie solaire spécifique, Microgrid Solar Plant, avec la collaboration technique de l’entreprise chinoise Huawei technologies co Ltd.» – Basile Atangana Kouna, ministre camerounais de l’Eau et de l’Énergie

Pour accélérer la cadence, les autorités camerounaises s’apprêtent déjà à signer un accord de prêt de 73 milliards de francs CFA. Cette somme servira à mettre en oeuvre la phase 2 du projet, où 184 localités bénéficieront d’une électrification par le même système.

Financé à plus de 90 % par la Banque de Chine, le mode de remboursement se veut inclusif. En souscrivant à la consommation de cette énergie, les ménages paient une consommation mensuelle qui aidera l’État à s’acquitter de sa dette contractée pour réaliser le projet.