Une activiste sourde devenue avocate au Nigéria

Une activiste sourde devenue avocate au Nigéria
Hadiza Dairet Kasimu (Photo: Capture d'écran Youtube)

Lorsque Hadiza Dairet Kasimu a terminé ses études à l’école primaire, une mystérieuse maladie causa la perte soudaine de son audition.

La perte de son audition a chamboulé la vie de Hadiza. Elle a quitté l’école et est restée à la maison pendant six ans. Grâce au soutien de sa famille, elle est finalement retournée à l’école et a même pu s’inscrire à l’université.

 

Aujourd’hui, tout a changé. Hadiza est une avocate pour les Nigérians handicapés, en particulier les femmes et les filles. Elle lutte pour leurs droits à une société équitable et inclusive. Lors du Mandela Washington Fellowship, elle s’est prononcée sur ce qui l’a inspirée pour devenir une activiste:

« Beaucoup de gens croient que si vous avez un handicap, vous n’avez aucun avenir. Les personnes ayant des incapacités ne bénéficient pas d’opportunités égales, en particulier en Afrique, et cela doit changer. »

En effet, les personnes handicapées font partie des groupes les plus marginalisés dans le monde. Elles sont en moins bonne santé, atteignent des niveaux d’étude plus bas, participent moins à la vie économique et subissent des taux plus élevés de pauvreté que les personnes dépourvues de handicap. Ces obstacles peuvent être surmontés à condition que les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les personnes handicapées et leur famille travaillent ensemble.

Hadiza Dairet Kasimu est actuellement la présidente de l’Association des femmes sourdes du Nigéria, la coordonnatrice du gouvernement sur l’Initiative de la Voix des personnes handicapées; et la coordonnatrice des femmes pour l’Association nationale conjointe des personnes handicapées à Nasarawa.

Elle conseille également les femmes et les filles de la communauté locale sur tout : de l’égalité entre les sexes à l’indépendance financière. Elle encourage également les Nigérians handicapés à participer à la vie politique afin qu’ils puissent faire entendre leur voix.