Start-up de la semaine : au Niger, Sahel Délices mise sur les produits locaux

Crédits: https://www.facebook.com/Sahel-Déliices

Gingembre, bissap, bouye, tamarin… Pour l’ancienne employée de banque Ma Rouckya Bachir, les plantes sahéliennes méritent qu’on s’y intéresse d’un peu plus près. Elle espère pouvoir faire passer sa production, encore artisanale, au stade semi-industriel courant 2018.

La date est restée gravée dans sa mémoire : le 12 mars 2015, Ma Rockya Lalaiba enregistrait officiellement son entreprise, Sahel Délices, au registre du commerce de Niamey. Son plan : concocter des produits exploitant au mieux les valeurs nutritives des plantes locales : le tamarin, l’hibiscus, le gingembre…

 

 

Un projet étonnant, lorsque l’on sait que la jeune femme de 38 ans a obtenu un DESS en finances et un DESS en qualité à l’Institut supérieur de management de Dakar, et a exercé un temps comme assistante de direction à la Banque régionale de marchés (BRM) dans la capitale sénégalaise.

Lire la suite sur la source: Start-up de la semaine : au Niger, Sahel Délices mise sur les produits locaux