Le Mandela Day, 67 minutes pour lutter contre la pauvreté

Nelson Mandela
L’ancien président sud-africain Nelson Mandela mort le 5 décembre 2013, ici à Cape Town, le 11 février 2010. SCHALK VAN ZUYDAM / AFP

Cette année, l’accent sera mis sur la lutte contre la pauvreté. C’est ce que souhaite la Fondation Nelson-Mandela, dans l’esprit de justice sociale qui animait « Madiba » (du nom de son clan).

Aujourd’hui, chaque citoyen du monde est appelé à consacrer soixante-sept minutes de son temps à la collectivité, par des actions symboliques ou caritatives. La Journée internationale Nelson Mandela, célébrée tous les 18 juillet depuis 2010, a été créée par l’Unesco afin d’honorer les idéaux pour lesquels le premier président noir d’Afrique du Sud s’est battu, soixante-sept ans durant.

 

Pour la première fois, la fondation qui porte son nom publie un guide du Mandela Day, axé cette année sur la lutte contre la pauvreté. Cape Argus Né le 18 juillet 1918 dans un village de la province du Cap, capitale de l’Afrique du Sud, et mort à 95 ans à Johannesburg, le héros de la lutte contre l’apartheid est issu d’une famille royale de l’ethnie Xhosa. Il rejoint le Congrès national africain (ANC) en 1943 et lutte contre le régime sud-africain de ségrégation raciale par la résistance non violente. Les vingt-sept années passées en prison n’entameront pas son combat pour l’égalité raciale et sa volonté de réconciliation nationale.

Previous articleAu Maroc, une start-up vend le « frigo du désert » sans électricité
Next articleAu Cameroun, une start-up de charbon bio attend ses investisseurs