Malawi : Un nouveau vaccin contre la typhoïde testé

Le 21 janvier dernier, à Blantyre, un enfant malawite âgé de 4 ans a été le premier à recevoir le tout nouveau vaccin du pays contre la fièvre typhoïde. C’est la première fois qu’un pays africain utilise un vaccin pour lutter contre les cas d’infections de typhoïde chez les enfants.

Causée par la bactérie Salmonella Typhi, selon l’OMS, la fièvre typhoïde touche entre 11 et 20 millions de personnes et entraîne 128 000 à 161 000 décès chaque année. Touchant particulièrement les pays d’Asie du sud et d’Afrique subsaharienne, la propagation de cette infection inquiète les Malawites qui ont enregistré 100 cas de contamination chez des enfants, dans le canton de Blantyre.

 

A cet effet, plusieurs essais cliniques ont été effectués pour ralentir voire stopper net la maladie. Suite à ces études, un vaccin à été administré à quelques enfants, pour tester l’efficacité du traitement. Ayant des effets ravageurs dans les zones rurales et urbaines, la fièvre typhoïde est très contagieuse, raison pour laquelle chercheurs et médecins se sont organisés pour trouver une solution durable. Malgré le scepticisme de certains parents, le personnel de santé est convaincu que ce vaccin aura des effets bénéfiques non-négligeables.

“L’arrivée de ce vaccin est très importante à Ndirande parce que nous avons une énorme population d’environ 140 373 habitants. Et grâce à l‘étude menée par nos collègues, nous avons constaté que Ndirande a beaucoup de cas de typhus. Donc, l’arrivée de ce vaccin aidera à réduire le nombre de cas que nous recensons”. – Mwagomba, infirmière-cadre à Blantyre

En outre, ce nouveau vaccin contre la fièvre typhoïde a été approuvé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans les mois à venir, près de 24 000 enfants âgés de moins de neuf mois à 12 ans devraient bénéficier du programme de vaccination.

Notons que les recherches ont été conduites par le personnel du Malawi-Liverpool Welcome Trust, de l’Université de Liverpool, de la Liverpool School of Tropical Medicine et par des chercheurs malawites.

Article précédentQui est Grace Esther, la petite camerounaise aux yeux bleus qui fait le buzz?
Article suivantAu Mali, Akim Soul s’engage pour la mode