Au Malawi, les enfants retrouvent le sourire

© Darren Ornitz pour la fondation « There Is No Limit »

Le sourire d’un enfant peut ravir toute l’humanité et le Programme de développement de la petite enfance (DPE) l’a bien compris. Initié par le gouvernement du Malawi, DPE élabore un programme pour accompagner les enfants du pays dans leur développement. L’approche favorise et protège les droits de l’enfant pour la survie, la croissance et le développement.

Au Malawi, plus d’un million d’enfants bénéficient des services de développement de la petite enfance (DPE). L’objectif est de donner à tous les enfants défavorisés l’espoir de sourire à nouveau. Pour y arriver, les services de DPE sont rattachés à des centres de soins de proximité soutenus par l’UNICEF, par le biais du ministère malawite du genre, de l’enfance et du bien-être social.

 

À ce jour, 32 361 soignants ont été recrutés pour assister les enfants du programme DPE, dont la plupart sont des orphelins, donc vulnérables. Ainsi, avec l’initiative du gouvernement malawite, le programme offre aux enfants la possibilité de se développer pendant leurs premières années de vie.

Bien nourris et soignés dans leurs jeunes années, les enfants ont plus de chance de survivre, de grandir sainement et de développer pleinement leurs capacités intellectuelles et émotionnelles.

«Lorsqu’ils entrent à l’école, leurs perspectives de réussite s’améliorent. En tant qu’adolescents, ils sont susceptibles d’avoir une plus grande estime de soi. Plus tard dans la vie, ils ont plus de chance de devenir des membres créatifs et productifs de la société.» – Lucy Kapalamula , intervenante au DPE, cité par nyasatimes.com

 

Des progrès considérables ont été réalisés dans la fourniture de services avec 11 600 centres existants. 1,6 million d’enfants à travers le pays ont accès aux services de DPE, selon les statistiques des autorités du pays.

32% des enfants inscrits à l’école primaire ont une expérience antérieure en DPE. Désormais, les autorités malawites veulent veiller à ce que les services de développement de la petite enfance soient accessibles à tous les enfants et à leurs parents, grâce à des programmes d’éducation parentale et de soutien.

Article précédentCinq livres à dévorer ce week-end
Article suivantSARA 2017 : L’innovation gastronomique locale