Le Cameroun investit dans la pharmacie

@ FRED TANNEAU / AFP

Le Cameroun vient de lancer une nouvelle usine de production de médicaments dans la banlieue de Douala, avec pour ambition affichée de lutter contre les faux médicaments.

Baptisée Africure Pharmaceuticals Cameroon SA, cette usine qui a été inaugurée le 21 février 2018, envisage de produire 500 millions de comprimés et 480 millions de gélules par an.

 

Fruit d’un partenariat privé entre l’Inde et le Cameroun, l’entreprise entend dans un premier temps se contenter de la fabrication de médicaments génériques essentiels, en l’occurrence les comprimés, les sirops, les gélules, les antibiotiques, le Paracétamol, l’Amoxicilline, etc.

« Sur un marché des médicaments qui vaut 100 milliards de FCFA par an, la production locale n’absorbe que 8 milliards de FCFA » André Mama Fouda, ministre camerounais de la Santé publique.

Pour atteindre ces objectifs, Africure s’est dotée de deux sections de laboratoires spécialisés : l’une en phytochimie et l’autre en microbiologie.

«En fabriquant les médicaments localement, nous aurons suffisamment de stocks pour amortir les chocs qui pourraient survenir», souligne Prosper Hiag, président du conseil d’administration d’Africure Pharmaceuticals Cameroon.

Celui qui est également président de l’Ordre des pharmaciens du Cameroun fait savoir que l’autre ambition de cette usine est de contribuer à produire des médicaments de qualité, accessibles aux populations et à moindre coût.

Poursuivre la lecture de l’article ici: Le Cameroun investit dans la pharmacie