L’Afrique découvre les derniers progrès de la chirurgie endoscopique en gynécologie

Ce 23 avril au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (Chracerh) de Yaoundé (Cameroun) où se tient le congrès mondial sur la chirurgie endoscopique en gynécologie, les médecins ont fait une démonstration de l’hystérectomie vaginale, une des dernières avancées en matière de chirurgie en gynécologie.

Il s’agit de faire une ablation de l’utérus de la femme, en l’extrayant par le vagin, sans avoir à ouvrir son ventre comme c’est le cas avec la chirurgie classique.

 

Souffrant de pathologies gynécologiques, les patientes traitées ont été prises en charge par des chirurgiens venus du Gabon, du Nigéria, d’Afrique du Sud, de Belgique, d’Italie, …

«Nous voulons changer la manière de la prise en charge des pathologies gynécologiques afin que nos malades n’aillent plus à l’étranger, mais, trouvent sur place dans les pays, la technologie dont ils ont besoin pour se soigner efficacement » Jean-Marie Kasia- directeur général du Chracerh à Yaoundé (Cameroun)

Retrouvez la suite de cet article en cliquant sur ce lien : L’Afrique découvre les derniers progrès de la chirurgie endoscopique en gynécologie