JokkoSanté, la pharmacie digitale de l’Afrique

PARTAGER

Fini le gaspillage des médicaments! Pour lutter efficacement contre ce fléau, JokkoSanté a vu le jour en 2014 au Sénégal. C’est une plateforme numérique de partage, dont l’objectif est de permettre aux plus démunis d’avoir accès aux soins de santé grâce à des récoltes et des dons de médicaments. Une innovation reconnue et récompensée partout dans le monde!

En s’appuyant sur la téléphonie mobile, JokkoSanté apporte une solution simple et innovante aux problèmes d’accès aux médicaments. Créée par Adama Kane, un ingénieur en télécommunications, c’est une application développée pour permettre aux populations de s’approprier leur prise en charge sanitaire.

«Un soir, en cherchant pour ma femme un cachet dans notre armoire à pharmacie, j’ai découvert qu’elle était pleine de médicaments périmés. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. J’ai alors inventé une pharmacie communautaire virtuelle qui fonctionne par SMS.» – Adama Kane, concepteur de JokkoSanté

Le mécanisme est très original et s’inscrit dans l’économie circulaire et de financement solidaire autour du médicament. Le principal volet de son fonctionnement constitue l’échange de points.

«Une personne peut déposer des médicaments dans une pharmacie communautaire logée dans un hôpital, un centre de santé ou un poste de santé. Ces médicaments lui sont échangés en points », explique Dr Ndiémé Diawara, pédiatre à l’hôpital de Diamniadio, un point focal du projet dans la périphérie de la capitale sénégalaise.

@JokkoSante

Faire des dons

À partir d’un téléphone ou d’un ordinateur, l’ouverture d’un compte JokkoSanté facilite l’achat des points qui permettent à un particulier de pouvoir acheter des médicaments dans n’importe quelle pharmacie JokkoSanté. Le projet est actuellement en expansion au Sénégal, mais vise toute l’Afrique.

La pharmacie communautaire s’approvisionne aussi à l’aide de dons. En définissant leur cible, des entreprises donatrices peuvent gérer leurs dons en ayant une nette visibilité et traçabilité de leur contribution. Le système permet également de lutter contre les contrefaçons. Les donateurs reçoivent des points via leur téléphone mobile et une application gère les données récoltées, qui pourront servir à l’État pour des études épidémiologiques.

JokkoSanté fait partie des 12 innovations présentées aux Nations Unies à l’occasion du Forum des Sciences, Technologies et Innovations pour l’atteinte des Objectifs du Développement durable. Selon une étude de MyAfricanStartup, JokkoSanté fait partie des 100 start-up africaines dans lesquelles il faut investir en 2017. Elle a remporté l’African Entrepreneurship Award en 2015.