Guinée équatoriale : le projet « Femme idéale », pour l’égalité des droits entre les deux sexes

Trophée Femme idéale
Lucas Escalada et l’un de ses modèles, au côté du trophée de la « Femme idéale ». © Lucas Escalada

Lancée par le styliste Lucas Nguema Escalada, l’initiative « Femme idéale » souligne le rôle essentiel des Équato-Guinéennes dans toutes les sphères de la société. Et les met à l’honneur.

 

«J’ai été très influencé par ma grand-mère, qui est un véritable modèle pour moi, confie Lucas Nguema Escalada. Elle a fait des études et est devenue une femme d’affaires. Ce n’était pas fréquent dans les années 1970 et cela reste encore aujourd’hui une exception chez nous. » Inspiré depuis l’enfance par son aïeule, le styliste équato-guinéen profite de sa notoriété à travers le monde et en particulier aux États-Unis – il a fait ses études à Houston, où vit sa mère – pour mettre en avant les femmes. Engagé sur le plan social, notamment à travers des initiatives destinées aux jeunes, il tente aujourd’hui de promouvoir l’égalité entre les sexes, loin d’être acquise en Guinée équatoriale.

L’important, c’est de montrer qu’une femme peut réussir comme un homme et qu’elle a les mêmes droits que lui.

« Principalement à cause du poids de la tradition, explique Anastasia Nze, la présidente de l’association Égalité et Droits de la femme en Afrique. Mais aussi parce que la plupart des femmes méconnaissent leurs droits et croient que seuls les hommes peuvent se prévaloir d’en avoir. »

Pour lire la suite: Guinée équatoriale : le projet « Femme idéale », pour l’égalité des droits entre les deux sexes