Le Forum de Dakar préconise un développement inclusif pour une sécurité durable

PARTAGER
GETTY IMAGES

C’est aujourd’hui (14 novembre) que prend fin à Dakar le Forum sur la Paix et la Sécurité. Pendant deux jours, des chefs d’État, des chercheurs, des experts et responsables de la société civile ont échangé sur les pistes de solutions pour une sécurité efficace en Afrique. En toile de fond de cette rencontre, les stratégies à adopter contre le terrorisme. L’hôte de l’évènement, le président sénégalais Macky Sall, préconise la voie de l’inclusion sociale pour une solution durable aux défis sécuritaires.

Le Forum de Dakar est devenu une rencontre annuelle incontournable pour le dialogue sur les questions de la sécurité en Afrique. Cette 4e édition avait pour thème «Défis sécuritaires actuels en Afrique : pour des solutions intégrées».

 

La rencontre a mis l’accent sur la nécessité d’approches intégrées en favorisant les échanges, les partages d’expériences, les synergies, tant sur le plan national et sous-régional, que sur la scène régionale avec l’Union africaine et internationale avec l’Union européenne et les Nations unies.

Macky Sall prône une démarche inclusive pour la recherche de la sécurité. Parce qu’il faut combattre le mal par la racine, le président sénégalais préconise des stratégies qui prennent forment en zone rurale. Le Sénégal a d’ailleurs plusieurs programmes de lutte contre la pauvreté, qui offrent des perspectives aux jeunes en milieux ruraux. Une telle approche, selon Macky Sall, anéantit les engagements des jeunes dans les filières djihadistes.

«L’ignorance et l’absence de perspectives d’une vie meilleure font le lit de la marginalisation qui mène à toutes les frustrations et alimente les risques d’extrémismes violents. En réponse à ces facteurs d’instabilité, l’éducation, la formation, les activités génératrices de revenus, en particulier pour les jeunes, et le soutien aux zones défavorisées dans nos pays donnent et doivent compter parmi les solutions durables aux défis sécuritaires.» – Macky Sall, président du sénégal

En effet, le manque de développement régional, l’augmentation du taux de chômage et de la pauvreté sont des phénomènes sociaux synonymes de stagnation et de situation alarmante, générant un désespoir croissant chez les jeunes, toutes catégories sociales confondues.

«Le développement dans l’équité et la justice sociale restent une condition sine qua non de la paix et de la sécurité en Afrique. » Macky Sall, président du Sénégal

Les présidents du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, et du Rwanda, Paul Kagame, ont participé à ce forum, de même que le ministre français des Armées, Florence Parly.