Côte d’Ivoire : Vallesse, la nouvelle success story du FADEV

Après avoir renforcé financièrement la maison d’édition ivoirienne Vallesse SARL, le Fonds Afrique Développement (FADEV) réalise, avec succès, une nouvelle sortie en permettant à Comoé Capital, dont I&P est associé, d’entrer dans le capital de l’entreprise ivoirienne.

Fondée en 2005, Vallesse SARL est une maison d’édition de littérature jeunesse et parascolaire. La société, portée par sa gérante, Mme Diomandé, figure aujourd’hui parmi les éditeurs de référence en Côte d’Ivoire. La maison d’édition est actuellement l’une des huit entreprises qui bénéficient de l’accompagnement du FADEV.

La route vers le succès

Le FADEV a apporté un premier compte courant d’associé de 22 000 euros, lors de son entrée en 2013, pour renforcer le fonds de roulement de l’entreprise et lui permettre de soutenir le rythme d’investissement. Cela a permis une augmentation du chiffre d’affaires de 68% en 2014.

Appréciée pour son sérieux et ses capacités techniques, l’entreprise a reçu, en mars 2015, une commande du Ministère ivoirien de l’Éducation nationale et de l’Enseignement Technique pour élaborer et distribuer des manuels éducatifs (Éducation musicale 6e et 5e, Histoire Géographie 4e et 3e). Pour accompagner cette importante commande, le FADEV a apporté un second compte courant d’associé de 25 000 euros qui permet la réalisation de ces ouvrages.

En parallèle, l’accompagnement technique du FADEV et de son partenaire ivoirien, le CCDE (Centre de Communication et de Développement de l’Entreprise), renforce la plus-value sociale de l’entreprise Vallesse. Les emplois existants sont consolidés, et de nouveaux sont créés. L’environnement culturel ivoirien ainsi que ses auteurs sont valorisés, tous les contenus étant produits localement.

Résultats

Les capacités de la comptable et de la gérante sont renforcées, la gouvernance au sein de l’entreprise s’est nettement améliorée (mise en place d’un reporting mensuel et trimestriel, tenue des assemblées générales, entrée de certains salariés dans le capital de l’entreprise à l’occasion de la sortie du FADEV), le chiffre d’affaires a été multiplié par deux entre le premier apport en 2013 et la sortie du FADEV à la fin de l’année 2017.

Selon Mme Diomandé :

«le FADEV était là au moment où personne ne me faisait confiance et m’a permis de maintenir l’activité.» – Fidèle Diomandé, fondatrice et gérante de VALLESSE

À propos du FADEV

Créé en 2005, le Fonds Afrique s’autonomise pour devenir, en 2013, le Fonds Afrique Développement (FADEV), une Société Coopérative d’Intérêt collectif (SCIC). Conduit par les valeurs de l’entrepreneuriat social, le fonds s’investit dans l’investissement solidaire, pour soutenir les entrepreneurs du continent.

La coopérative permet aux micros, petites et moyennes entreprises d’obtenir un appui financier, technique et technologique comme un appui à leur croissance. Elle leur assure également un coaching de proximité effectué par ses partenaires locaux.

Le FADEV est un acteur clé du secteur de la mésofinance en Afrique ! Du choix de nos statuts, en passant par notre modèle de gouvernance jusqu’à la sélection de nos PME, nous sommes animés par la recherche de l’utilité sociétale, ainsi que les valeurs de partage, de solidarité et de transparence !

Article précédentVoici les finalistes du prix d’Art Henrike Grohs
Article suivantAthéna, la future révélation de la pop/soul arrive !