8ème Forum Mondial de l’Eau : la jeunesse africaine sera au rendez-vous !

À l’appel du Secrétariat International de l’Eau et de l’ONG Eau Vive Internationale, près de 30 jeunes d’Afrique francophone, impliqués dans le secteur de l’eau, se sont retrouvés du 30 novembre au 04 décembre 2017 à Ouagadougou, au Burkina Faso, pour préparer le 8ème Forum Mondial de l’Eau et faire entendre leur voix à Brasilia en mars 2018.

Convaincus que la jeunesse africaine peut faire une différence et provoquer de réels changements, le Secrétariat International de l’Eau (SIE) et Eau Vive ont rassemblé une trentaine de jeunes venus de 8 pays d’Afrique francophone. Placé sous le thème « Idées novatrices pour un meilleur partage des ressources », ce temps fort a permis aux 35 participants de développer une « Vision sur l’eau » et de s’approprier le thème du 8e Forum Mondial de l’Eau, « Sharing Water », qui se tiendra à Brasilia en mars 2018.

 

Durant trois jours, pour une bonne compréhension des défis à relever, de nombreuses présentations se sont succédées, notamment sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), ou encore des solutions novatrices en matière de gestion de l’eau et de l’assainissement. Au cours d’ateliers, ces jeunes ont élaboré des projets pour participer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de développement durable et se sont rendus sur le barrage de Ziga pour parler avec les populations locales concernées par cette infrastructure et les changements qu’elle engendre.

Des projets innovants pour le bien-être des populations

Afin de concrétiser leur engagement et leur passion pour l’eau, les jeunes se sont organisés en petit groupe pour développer des projets novateurs et réalisables à même de faire progresser l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement. Pas moins de 12 idées ont ainsi émergé qui dénotent la vitalité et la capacité d’innovation des jeunes pour faire bouger les lignes !

À l’issue des délibérations du jury, composé d’experts du SIE, d’IRC, du Partenariat Mondial de la Jeunesse pour l’Eau (PMJE), d’Eau Vive Burkina Faso, et de l’Office International de l’Eau (OIEau), 3 projets ont été primés selon des critères de pertinence, de durabilité et de faisabilité.

La jeunesse africaine portera ses recommandations au 8e Forum Mondial de l’Eau

À l’issue de ce rassemblement, les jeunes ont exposé, devant le représentant du Ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Burkina Faso, parrain de la rencontre, les recommandations qu’ils porteront au nom de la jeunesse africaine au 8e FME :

  • La prise en compte de la Gestion Intégrée des ressources en Eau dans les projets sur le secteur de l’eau ;
  • La vulgarisation des techniques d’adaptation aux effets des changements climatiques ;
  • Le renforcement des capacités des jeunes et des communautés sur le changement climatique ;
  • La mise en œuvre d’un cadre juridique sur la gestion transfrontalière de l’eau pour chaque bassin.

À n’en point douter, ces jeunes passionnés et engagés feront une vraie différence et porteront haut ces recommandations à Brasilia !

Chaque jeune s’est d’ailleurs engagé à mettre à profit les acquis de cette rencontre dans leur pays respectif, afin d’influencer les décideurs et mener des actions concrètes pour faire progresser l’accès de tous à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement.

Citoyens du monde, très investis, les jeunes sont le fer de lance du « travailler-ensemble » et c’est avec eux qu’il faut désormais compter pour porter haut et fort les messages d’aujourd’hui et de demain !