Strauss Serpent : un incroyable talent… élastique !

Strauss Serpent est un jeune Congolais de Brazzaville qui s’est fait connaître par le grand public grâce à la compétition télévisuelle L’Afrique a un incroyable talent. Contorsionniste, il manie son corps comme bon lui semble. Il s’en sert pour dessiner des figures et raconter des histoires, dans des prestations inouïes. Portrait d’un personnage atypique.

Strauss Serpent. Ce sobriquet en dit long sur la nature du jeune Congolais, lauréat de la deuxième édition de L’Afrique a un incroyable talent. D’une élasticité épatante, on dirait vraiment un invertébré, il a ému des milliers de téléspectateurs sur tout le continent.

 

En neuf semaines de compétition, Strauss Serpent a su conquérir les téléspectateurs du continent, mais aussi le public d’Abidjan et le jury composé de son compatriote Fally Ipupa, de Claudia Tagbo et d’Angelique Kidjo. Tous convaincus des belles performances du contorsionniste, ils ont salué un talent à l’état pur.

«Je suis un jeune danseur contorsionniste, illusionniste très ambitieux, rempli de créativités et cela, je le baptise du nom de  »la strausscopie ».»- Bio de Strauss SERPENT sur Facebook

En effet, Strauss Serpent est un artiste complet. Il a une présence scénique frappante qui lui permet de tenir en haleine ses fans. Sur le plateau de L’Afrique a un incroyable talent, il a offert un assemblage de ses multiples talents qui en a mis plein la vue au public et aux membres du jury.

«Ma maman ne sait pas que je suis venu ici, ce sera une grande surprise pour elle. Je lui dédie cette victoire. Merci à toute l’équipe de l’Afrique a un incroyable talent, aux candidats, c’est grâce à eux que je suis allé puiser au plus profond de moi. Un grand merci également aux membres du jury.» – Strauss Serpent

Ses prestations s’inspirent de la danse smurf ou popping, née aux États-Unis. Avec cette danse, où le geste est lent, mais aussi accéléré selon le rythme du mixage de la musique, Strauss Serpent dessine des figures par ses mouvements du corps et laisse le public médusé. Si faire de la corde à danser est encore un défi pour vous, sachez que Strauss Serpent réussit à sauter sur une jambe tout en ayant la seconde derrière son cou. Comme il faut le voir pour le croire, allez faire un tour sur sa page Facebook.

Il n’y a pas une partie de son corps qu’il ne maîtrise pas. Strauss dispose de ses membres comme il le souhaite. Cet artiste congolais illustre à merveille les propos de l’écrivain français Michel de Montaigne: «Notre Vie n’est que mouvement».