Maurice : histoire d’une réussite économique improbable

Régulièrement cité en exemple, premier de presque tous les classements en matière d’économie, de social, d’éducation et de démocratie en Afrique subsaharienne, la République de Maurice, qui fête lundi ses 50 ans d’indépendance, a construit sa réputation envers et contre toutes les prédictions très pessimistes à sa naissance en 1968.

Grâce à une démocratie stable, une politique d’éducation pour tous, d’inclusion de toutes les composantes de sa population et d’ouverture vers le monde, cet archipel de l’océan Indien est aujourd’hui un pays qui vise à être une économie à revenu élevé, comme l’a déclaré le Premier ministre Pravind Kumar Jugnauth lors du banquet d’Etat donné lundi en l’honneur du président indien Ram Nath Kovind.

 

Ce rêve mauricien qui semble aujourd’hui réalisable aurait pu être qualifié d’utopique il y a 50 ans quand l’ancienne colonie britannique a pris son destin en main. L’île dépendait alors de la monoculture de la canne à sucre, ce qui avait fait dire à l’économiste James Meade, prix Nobel d’économie, que l’avenir du pays était très sombre et que les différentes communautés de l’île, européenne (principalement d’origine française), africaine, indienne et chinoise allaient s’entre-déchirer.

Une prévision qui aurait pu se réaliser car la campagne pour l’obtention de l’indépendance a été virulente et entaché de conflits raciaux. D’autre part, le pays a été victime d’un grand exode de son intelligentsia d’origine blanche et métisse, qui a été réceptive au discours anti-hindou des opposants à l’indépendance.

Toutefois, contre toute attente, les deux principaux partis qui se sont opposés durant la campagne, le Parti travailliste de Seewoosagur Ramgoolam et le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) de Gaëtan Duval, ont enterré la hache de guerre et formé une coalition pour diriger le pays. Les premières bases de la révolution économique sont alors jetées avec travers la fondation d’une zone franche d’exportation industrielle et l’ouverture vers le tourisme international.

Poursuivez la lecture de cet article en cliquant sur le lien suivant : Maurice : histoire d’une réussite économique improbable