Jaly Badiane, une blogueuse au service des citoyens sénégalais

Suite au Live Tweet organisé le 8 mars dernier par INTER’ACTES et Madame Digitale, à l’occasion de la Journée internationale des Droits de la Femme, nous vous proposons une série de portraits des participantes à cette discussion interactive. 

Journaliste, blogueuse et activiste culturelle, la Sénégalaise Jaly Badiane a fait du digital un axe de communication privilégié pour parler de ce qui se passe dans son pays. Championne 2016 et membre du GMT Women in Media Network, au-delà de la toile, elle s’investit également sur le terrain pour être au plus près de ses compatriotes.

Au Sénégal, Jaly Badiane est une championne des réseaux sociaux. De nature curieuse et dynamique, depuis plusieurs années déjà, cette journaliste et blogueuse met sa plume au service de ses concitoyens, en les informant et sensibilisant à différentes causes. Egalement passionnée de culture, elle alimente le blog Accent Culturel de ses coups de cœur, découvertes, bons plans et portraits incontournables.

 

Admettant avoir mis du temps à retrouver sa voie après des études bigarrées, aujourd’hui, cette jeune femme affirme être heureuse de vivre ses passions. Et parmi les plus vibrantes d’entre elles, on peut citer sa passion pour le peuple sénégalais. En mars 2016, celle-ci s’est traduite par le lancement de la campagne Voix des Urnes, dont l’objectif était d’inciter les Sénégalais à s’inscrire sur les listes électorales, à l’approche des élections législatives de 2017.  Une initiative qui lui a valu d’être nommée championne 2016 du Graça Machel Trust – Women in Media Network (GMT-WIMN), une organisation rassemblant plusieurs journalistes africains, dans le but de changer les perceptions autour des femmes et des enfants sur le continent. Notons que la campagne initiée par Jaly Badiane suit toujours son cours, sachant qu’en 2019, les Sénégalais se dirigeront à nouveau vers les urnes pour élire leur prochain président.

« Pour moi, voter Est le plus grand acte civique qu’un citoyen doit REMPLIR ». – Jaly Badiane

Plus récemment, l’activiste a pris part à la grande marche pour la protection des enfants, organisée le 24 mars dernier, dans les rues de Dakar. Cette manifestation pacifique a traduit l’indignation de la population sénégalaise face à la recrudescence des rapts d’enfants et, surtout, face au silence des autorités locales sur la question. Comptant plusieurs milliers de personnes, ce rassemblement prouve qu’à partir des réseaux sociaux et sans jamais s’être rencontrés auparavant, des inconnus peuvent s’unir pour impulser un profond changement.

« J’essaye du mieux que je peux d’utiliser les réseaux sociaux afin d’impacter positivement sur mes concitoyens ». – Jaly Badiane

Membre du Réseau des Blogueurs du Sénégal, toujours armée d’un appareil digital et d’une bonne dose de détermination, Jaly Badiane est convaincue que les sociétés africaines doivent « rejoindre le train de la digitalisation mais aussi de la communication à grande échelle ». Plus qu’une immense opportunité, elle voit en ces chantiers un moyen de conduire la seconde libération de l’Afrique qui, à ses yeux, doit être économique.