Dieretou Diallo, à l’avant-garde de la révolution numérique en Guinée

Etudiante en communication, Dieretou Diallo est une jeune femme à l’avant-garde de la révolution numérique en Guinée. Fondatrice de la web télé Entre Nous TV et présidente du collectif #GuinéenneDu21èmeSiècle, elle représente le dynamisme de la nouvelle génération de guinéens connectés.

Passionnée, hyper active et toujours disposée à s’engager dans des débats constructifs, Dieretou Diallo a très tôt été piquée par le virus de l’écriture. Au lycée déjà, elle était la rédactrice en chef du journal de son école. C’est donc naturellement qu’elle a transféré plus tard ses écrits dans un blog. Partie en France pour y poursuivre des études universitaires en sciences de l’information et de la communication, elle est sélectionnée au concours Mondoblog de l’Atelier des Médias de RFI. Suite à cette expérience, elle crée De Vous à Moi, une plateforme où la jeune blogueuse partage des chroniques, portraits, tribunes et enquêtes.

 

Particulièrement engagée dans la lutte pour les droits des femmes, en 2016, aux côtés de quelques amies, Dieretou a lancé la campagne #GuinéenneDu21èmeSiècle, dont l’objectif est de changer les mentalités sur les femmes guinéennes, tout en permettant à celles-ci d’avoir un espace où partager librement leurs expériences. Sur YouTube, Facebook, Instagram et Twitter, ce mouvement a fédéré plusieurs personnes issues de tous bords : personnalités politiques, journalistes, vendeuses de légumes, etc.

 

Active sur divers fronts, Dieretou Diallo a également initié la web télé Entre Nous TV, tournée vers la diaspora guinéenne et dont la mission est de mettre en avant ses compatriotes qui s’illustrent positivement.

Dieretou Diallo et un de ses collaborateurs en entretien avec, au milieu, le ministre guinéen de l’Economie numérique et des Télécommunications, Moustapha Diaby Mamy, sur Entre Nous TV.

Chargée de communication auprès de l’Association des blogueurs de Guinée, Dieretou Diallo participe aussi à la mise en place de nombreux projets, notamment le projet Guinée Vote, avec une « ferme volonté de bouleverser les codes politiques » de son pays. Elue meilleure blogueuse guinéene par les Guinean Excellence Awards en 2016, le dynamisme de cette jeune webactiviste semble sans limites. Bien au contraire, elle affirme vouloir aller encore plus loin. Avec le digital, elle considère que les peuples africains doivent exploiter au maximum leur potentiel.

« Il est primordial pour nos sociétés de ne pas rater le coche de la révolution numérique, comme nous avons raté celle de la Révolution industrielle, il y a quelques décennies. pour ce faire, nous devons, chacun à notre échelle, y contribuer. ». – Dieretou Diallo

Reconnaissant ne pas toujours être tendre dans ses prises de position, la démarche de la jeune Dieretou Diallo se veut constructive.

Pour elle, différentes couches de la société civile doivent être impliqués dans le virage du numérique.

« CHACUN DOIT Y CONTRIBUER. LES AUTORITÉS EN REMPLISSANT LEUR PART DU MARCHÉ : PÉNÉTRATION INTERNET ET MOBILE CORRECTE, TARIFS DE CONNEXION ACCESSIBLES, ÉLECTRICITÉ, MATÉRIELS MODERNES DISPONIBLES POUR UNE VRAIE DÉMOCRATISATION DU DIGITAL ET DE NOTRE CÔTÉ EN TANT QUE SOCIÉTÉ CIVILE, OPÉRATEURS, ENTREPRENEURS, RÉFLÉCHIR ET METTRE SUR PIED DES SOLUTIONS PÉRENNES, PRAGMATIQUES QUI RÉPONDENT À DES BESOINS LOCAUX.  » – Dieretou Diallo