Abdul Samad Rabiu: un acteur clé de l’économie du Nigéria

PARTAGER

Abdul Samad Rabiu est un entrepreneur nigérian. À l’âge de 24 ans, il quitte les États-Unis et revient au pays pour reprendre les activités de son père alors arrêté par l’administration du Général Buhari pour fraude dans ses importations de riz. Le jeune homme réoriente les affaires de la famille et se lance dans une diversification stratégique. Son intelligence et sa détermination le poussent à trouver de nouveaux marchés et à élargir ses activités. Présent dans l’agroalimentaire et les infrastructures, Abdul Samad Rabiu est un touche-à-tout devenu un acteur majeur de l’économie de son pays.

C’est en 1960 à Kano, ville du nord du Nigéria, que Abdul Samad Rabiu voit le jour. Dans cette ville, il débute son éducation. Il y reste jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, puis déménage aux États-Unis. Il fait ses études universitaires à la Capital University of Columbus dans l’Ohio et décide de revenir au pays à l’âge de 24 ans. Dès son retour, le jeune homme est confronté à la dure réalité de l’arrestation de son père: Isyaku Rabiu. L’homme d’affaires est accusé de fraude fiscale et doit comparaître en justice. Son fils reprend les activités de la famille et décide de réorienter les ressources familiales.

 

Abdul Samad Rabiu reprend certes les activités du papa, mais il s’efforce d’y mettre sa touche personnelle. Il crée sa propre entreprise en 1988 : BUA International Limited. Deux secteurs sont dans le viseur du jeune entrepreneur : l’agroalimentaire et les infrastructures. Ainsi, avec BUA, il commence à importer du riz, de l’huile, de la farine, du fer et de l’acier. Son idée prend forme et les marchés se multiplient. Il diversifie alors les activités de l’entreprise et décide de se lancer dans le domaine du raffinage du sucre, de la production de ciment, de l’immobilier, de la logistique et des opérations portuaires.

BUA International Limited poursuit ses performances et tape dans l’œil de la multinationale Delta Steel Compagny qui lui confie son approvisionnement en matières premières. Ce partenariat renforce la jeune entreprise nigériane et elle en profite pour lancer son expansion en Afrique.

C’est en suivant cette politique que BUA fait l’acquisition de Nigerian Oil Mills Limited, la plus grande entreprise de transformation d’huiles comestibles au Nigéria. Abdul Samad Rabiu est aussi un homme de challenge qui, grâce à ses efforts, a pu mettre en place la deuxième plus grande raffinerie de sucre en Afrique subsaharienne. En 2015, pour un montant de 600 millions de dollars, BUA a démarré les travaux de la construction de l’une des plus grandes lignes de production de cimenterie en Afrique.

Depuis l’âge de 24 ans, Abdul Samad Rabiu dépense énergie et ingéniosité pour faire fortune. Aujourd’hui, à 58 ans, son action reste toujours la même: avoir un impact sur la vie des populations. À travers la fondation BUA, il s’active dans le social avec la construction d’hôpitaux et un appui permanent au système éducatif du pays.