Accueil Culture & Style

Créer une bibliothèque multimédia numérique pour l’Afrique, un « iTunes africain » : la nouvelle ambition d’Akon

PARTAGER
Crédits: ©ParisMatch

Le chanteur sénégalais, Akon a de grandes ambitions pour le continent. Il entend révolutionner le milieu musical africain en créant une sorte « d’iTunes africain ».

Après son projet d’électrification pour l’Afrique, le chanteur r’n’b Akon ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’artiste africain le plus riche veut faire plus pour le milieu musical africain. Son nouveau projet ? Améliorer la distribution de la musique en Afrique. Ainsi, révolutionner la manière dont nous écoutons la musique sur le continent. En effet, le nouvel actionnaire de la plateforme sénégalaise de téléchargement de musique « Musik Bi » veut en faire un concurrent d’iTunes. Il souhaite donner la possibilité de partager, acheter et diffuser de la musique.

 

Si Musik bi propose actuellement un catalogue musical majoritairement sénégalais, le DG de Konvict Music ambitionne de l’étendre à l’Afrique entière. Pour lui c’est un marché prometteur. « Le milieu du divertissement rapporte certainement plus en Afrique qu’aux États unis, mais vous ne pouvez pas vraiment le voir, car il n’y a pas de traces. On fonctionne beaucoup en liquide en Afrique » a-t-il confié à la BBC.

La musique digitale, ce marché prometteur

Et Akon n’a pas tort ! Le marché de la musique digitale explose en Afrique. A l’heure des smartphones, les Africains veulent emmener leurs morceaux préférés partout avec eux. De même les diasporas africaines, ne veulent pas être à la traîne en matière d’actualité musicale africaine. Plusieurs plateformes ont déjà emboîté le pas au producteur sénégalo-américain. À titre d’exemple, l’on peut citer le célèbre site nigérian iroking.com qui recense pas moins de 30 000 titres de musique nigériane et africaine disponibles à l’écoute gratuitement. Autre plateforme, Spinlet, originaire de Lagos, permet de télécharger la musique via les réseaux sociaux. Enfin, Mdundo, startup kényane veut elle aussi se positionner en iTunes africain.

Même si l’interprète de Locked Up, devenu star internationale, s’est fait connaître sur le continent américain, il n’en oublie pas son pays d’origine et plus généralement le continent qui l’a vu naître. Alioune Badara Thiam de son vrai nom, croit au potentiel de l’Afrique et encourage les Africains à s’investir pour son développement. « La valeur est en Afrique », déclare-t-il, toujours au micro de la BBC.

Source: Créer une bibliothèque multimédia numérique pour l’Afrique, un « iTunes africain » : la nouvelle ambition d’Akon