Ousmane Sow, le sculpteur Sénégalais aux doigts d’or!

Le sculpteur Ousmane Sow
Crédit photo: jewanda-magazine.com

Ousmane Sow était l’un des plus grands artistes de la planète, sans doute le meilleur dans son domaine en Afrique. Il aura réussi de son vivant à laisser son empreinte digitale dans l’art de la sculpture. Son parcours et ses œuvres sont pratiquement hors du commun. Retour sur les traces d’une figure exceptionnelle de l’art contemporain connue pour ses sculptures monumentales !

Né le 10 octobre 1935 à Dakar au Sénégal, Ousmane Sow est le premier artiste noir à entrer à l’Académie des beaux-arts, l’une des plus prestigieuses institutions dans l’art au monde. C’est dire à quel point le talent de cet africain a atteint les sommets ! A en croire son entourage, Sow aurait pris conscience de son goût pour la sculpture en s’attaquant à des blocs de calcaire sur les plages dakaroises avant de s’envoler à Paris pour suivre des études d’infirmier, puis une formation de kinésithérapeute, tout en fréquentant les élèves des Beaux-arts.

A son retour, définitif, au Sénégal en 1978, il revient à son premier amour et se consacre à son art de prédilection, la sculpture. Il met sur pied un modèle où il déborde en précision et en ingéniosité, il construit et sculpte ses premières grandes figures en s’inspirant de la série Nouba, du nom du peuple nuba qui vit au Soudan. Un travail qui lui assure une première reconnaissance à l’international, Paris, New York, Genève…

L’une des particularités du sénégalais réside dans la grandeur de ses modèles qui dépassent la taille humaine et la précision dans l’audace de ses œuvres. Il franchit les barrières en sculptant jusqu’aux endroits les plus insoupçonnés. Ainsi, il ne craint pas d’aller vers un héroïsme épique, modelant torses, avant-bras et cuisses d’athlètes d’une puissance telle qu’ils semblent rivaliser avec les Titans, la justesse est sans pareil !

Après les Nuba, il choisit de sculpter les Masaï une tribu guerrière de l’Afrique du Sud et ensuite les Peuls qui forment une partie de la population du Sénégal. Sow donne à voir des scènes d’une vie quotidienne d’autrefois dont il ne reste plus que souvenirs et photographies. Un travail au rendu spectaculaire…

Parmi ses grands succès, on peut citer la sculpture de la bataille de Little Bighorn, le lutteur herculéen, la mère et l’enfant, la danseuse nue qu’il a réalisée avec le bronze. Il a aussi rendu hommage en dressant la sculpture des grands personnages tels que : Nelson Mandela, Victor Hugo et Toussaint Louverture le héros de l’indépendance haïtienne et de la fin de la traite négrière. Décédé au matin du 1er décembre 2016 à l’âge de 81 ans, l’œuvre de ce génie africain a été salué dans le monde entier.

Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow
Crédit photo: jewanda-magazine.com
Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow
Crédit photo: jewanda-magazine.com
Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow
Crédit photo: jewanda-magazine.com
Crédit photo: jewanda-magazine.com
Crédit photo: jewanda-magazine.com
Article précédentLe royaume Bambara de Segou
Article suivantA 35 ans seulement, ce sénégalais achète un club de foot d’élite en Europe!