Mauritanie : une cuisine qui marie le Sahara et le Maghreb

PARTAGER
cuisine mauritanienne Ⓒ http://medseib.mondoblog.org

La cuisine mauritanienne est une gastronomie à deux visages. En effet, le pays étant situé à la lisière de deux parties du continent, sa cuisine, à l’image de sa culture, s’est enrichie grâce aux différentes migrations qui ont eu lieu au fil de l’histoire. Les influences et habitudes alimentaires des deux côtés se retrouvent dans les assiettes dans une diversité de saveurs et de goûts.

La cuisine mauritanienne est composée de produits locaux typiques et mêle les saveurs subsahariennes et maghrébines.

 

La cuisine maure est de tradition saharienne. Comme dans tous les pays de la zone, en raison de la proximité du désert, elle est à base de viande, servie fraîche, grillée, séchée (tichtar) ou bouillie, ainsi que de lait dont raffolent les Maures. Les dattes et les céréales comme le riz, le mil et le blé complètent l’essentiel de l’alimentation. Alors que les côtes de la Mauritanie sont très riches en poissons, les Maures n’apprécient pas du tout ces produits et leur préfèrent la viande fournie par leurs troupeaux.

Résultat de recherche d'images pour "dattes mauritanie"
La récolte des dattes Ⓒ http://afrique.latribune.fr

Dans le sud du pays, la cuisine est plutôt influencée par les origines négro-africaines. Composée de céréales, comme dans la plupart des pays de la sous-région, avec qui d’ailleurs la Mauritanie partage certains plats nationaux. Les aliments de base sont le riz ou le mil. Le poisson, la viande de mouton et de bœuf complètent ces plats, servis avec des sauces d’arachide ou de gombo, relevés de piment, de gingembre ou de poissons fermentés et séchés. Le plus connu de ces plats est le thiepboudienne ou riz au poisson, plat sénégalais dont raffolent les Wolofs, majoritaires dans la région de Rosso. On retrouve également le yassa, une sauce d’émincé d’oignons cuisinée le plus souvent avec du poulet ou encore le mafé, qui est une sauce à base de pâte d’arachide que l’on retrouve aussi dans la plupart des pays d’Afrique noire.

Image associée
Rituel du thé mauritanien Ⓒ https://martinealamontagne.wordpress.com

Le rituel du thé est omniprésent en Mauritanie. Il est servi à n’importe quelle heure et est très apprécié. C’est un thé vert de Chine, très sucré et parfumé de menthe fraîche que l’on verse à plusieurs reprises dans les petits verres appropriés, afin de le refroidir d’abord et ensuite pour former une petite mousse à la surface du breuvage.

Quelques plats mauritaniens :

Le Bonava : ragoût à base de viande d’agneau, préparé avec des pommes de terre et des oignons marinés.

Al Kesra : galette de farine de blé ou d’orge cuite traditionnellement dans le sable, préalablement chauffé à la braise.

Le carow ou fondé : préparé avec de grosses graines de couscous, de sorgho ou de mil, accompagné de lait. 

Les dattes sont aussi un élément important de la nourriture mauritanienne. Elles sont le plus souvent servies en début de repas, à tremper dans de la crème fraîche ou du beurre de chèvre. Une fête leur est dédiée, la Guetna.