Le MASA 2018 se veut accessible mais rentable

Du 10 au 17 mars se tiendra la dixième édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA). C’est une édition symbolique pour cette institution qui compte vingt-cinq années d’existence. Une édition qui marque des changements importants…

C’est à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 9 février 2018 au sein du siège du MASA, que le directeur général, le Professeur Yacouba Konaté a annoncé les couleurs.

 

Sans langue de bois, il a évoqué la question la plus délicate mais capitale : Les financements.

Le MASA, depuis son retour en 2014, est essentiellement subventionné par le gouvernement ivoirien. Certes les soutiens internationaux ont baissé de manière considérable après les crises politiques, mais l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et la France demeurent partenaires et parrains du festival.

Cette année, l’organisation du MASA attend au total 900 millions Francs CFA au titre du budget. En attendant, il faut bien faire tourner la machine et s’assurer de proposer de belles festivités au public, mais aussi une bonne gestion des artistes, des professionnels, et de la presse invités qui viendront en Côte d’Ivoire. Le défi est grand et des dispositions ont été prises à cet effet.

Poursuivez la lecture de cet article en cliquant sur le lien suivant : Le MASA 2018 se veut accessible mais rentable

Partenaire

Abidjan, Côte d’Ivoire
Culturiche est un webzine qui décrit l'actualité culturelle et artistique de l'Afrique. Critique, ouvert, et fun; Culturiche veut rendre le domaine des Arts et de la Culture accessible à tous à travers un agenda, un web TV, et une rédaction avisée.