Maroc: véritable joyau architectural

Casbah marocaine © http://www.bttours.be

La richesse culturelle du Maroc est une notion qui ne fait aucun doute pour les amoureux de ce magnifique pays. Le Maroc s’est pourvu pendant des siècles de plusieurs influences tant sur le plan architectural qu’artistique et gastronomique. Happy in Africa vous offre un petit survol de quelques joyaux architecturaux du royaume.

L’histoire du Maroc lui a légué de nombreux vestiges visibles dans les différentes constructions réalisées dans le pays. On retrouve l’architecture berbère au sud de Marrakech, dans les vallées du Drâa, Dadès, Todra, Ziz et Tafilalet. Les habitations sont réalisées en pisé, un mélange de cailloux et d’argile avec souvent un peu de paille, mais dont le défaut est d’être particulièrement fragiles. Leur entretien étant coûteux, l’UNESCO a inscrit certains de ces chefs-d’œuvre au patrimoine mondial, et entreprend de les rénover. On retrouve parmi les plus illustres de ces joyaux la célèbre casbah de Taourirt à Ouarzazate et le ksar d’Aït Benhaddou.

La casbah est une forteresse qui était auparavant la résidence des seigneurs. Elle était traditionnellement de forme rectangulaire avec de hauts murs qui s’inclinent légèrement vers l’intérieur. On construit les casbahs en faisant sécher du pisé humide entre deux planches de bois.

Résultat de recherche d'images pour "ksar maroc"
Le Ksar Ait Ben Haddou © https://www.easyvoyage.com

Le ksar est, quant à lui, un village fortifié construit également en pisé, consolidé par des poutres, et dont les murs nus forment un rempart contre les agressions climatiques et physiques. Le ksar le plus célèbre est celui d’Aït Benhaddou, au nord d’Ouarzazate.

L’Agadir est un grenier-rempart constitué d’une grande tour massive percée d’étroites fenêtres, où les sédentaires gardaient les vivres et les animaux à l’abri des attaques.

La médina est la représentation authentique de l’habitat citadin typiquement marocain. Les maisons s’y amassent les unes contre les autres et, fermées côté rue, s’ouvrent sur une cour intérieure. Toutes les maisons de la médina sont identiques à l’extérieur, et l’abondance de ses occupants ne se manifeste qu’à travers la décoration intérieure. La plus grande médina du Maroc est celle de Fès avec ses 700 000 personnes qui y vivent encore et qui date du IXe siècle.

Les habitations nomades sont des khaïma, une tente que l’on retrouve souvent dans le Sud, vers Zagora, Goulimine ou Tan-Tan. Ces larges tentes sont recouvertes de bandes tissées en laine ou en poils, cousues entre elles. Elles sont toujours dressées à proximité d’un point d’eau, et si possible près d’un monticule pour la protéger du vent.

La plus ancienne mosquée du Maroc est celle de Quaraouiyine, fondée à Fès au IXe siècle.

Résultat de recherche d'images pour "mosquée Quaraouiyine"
Mosquée Al Quaraouiyine, Fès © http://www.welovebuzz.com

On retrouve aussi disséminés dans tout le royaume, des palais et des remparts en pisé qui ornent les villes de Rabat, Marrakech et Fès. Ces villes possèdent également des portes sur lesquelles on retrouve des écritures extraites du saint Coran. La plus célèbre des portes est celle de Bab Mansour à Meknès, construite sur l’ordre du sultan alaouite Moulay Ismaïl.