Guide de la Biennale Dak’art 2018

Fridas, Series Re-­‐Mixing Hollywood (2013)Photography by Omar Viktor Diop

La Biennale est de retour à Dakar ! La 13e édition de Dak’art se tiendra du 3 mai au 2 juin. Sous le thème « L’heure rouge », venez célébrer l’Art africain contemporain. Happy in Africa a choisi de mettre en avant  les événements en marge du programme officiel. Voici nos suggestions d’expositions OFF à ne pas manquer.

1Rouge Karma

Le Clos Normand propose une exposition intitulée «Rouge Karma». La couleur est certes empruntée au Dak’art 2018, mais «Rouge Karma» voit «la nouvelle humanité» dans la connectivité, la communion et l’énergie dynamique d’où le karma associé au rouge.

Rouge Karma débutera ce dimanche 6 mai, dès 10h dans le cadre agréable d’un vernissage brunch ! Venez découvrir les oeuvres de 6 artistes talentueux.

À noter, le défilé de mode de la créatrice Marie Madeleine Diouf. Elle y présentera sa nouvelle collection: « Yelef » qui signifie « léger » en langue sérère. Sa marque, NuNuDesignbyDk, est 100% made in Sénégal.

Rouge Karma, Vernissage Brunch à partir de 10h. Dimanche 6 mai au Clos Normand (Avenue Cheikh Anta Diop X Canal IV 
338259103).

2«Face To Face»

L’espace Agora reçoit l’exposition «Face To Face». Les visages de cette expo et vernissage constituent un mix entre le Sénégal, l’Allemagne et la France. Babacar Keeme Taane, Anne Mourat, Sébastien Bouchard Sophie Markl présenteront leurs différents regards de la nouvelle humanité.

Expo «Face To Face» du 3 mai au 3 juin. Espace Agora (Point E, Piscine olympique, 33 864 14 48)

3Quelle humanité pour demain?

Le 2 mai, à 9h30 se tiendra dans le Salon des princes de l’hôtel Terrou-bi, une table ronde sur le thème : quelle humanité pour demain ? Les intervenants seront :

  • Modérateur: M.le Pr Magueye KASSE Professeur titulaire des Universités, Critique et Commissaire de l’exposition.
  • Me le Pr Bado NDOYE, philosophe Maître de conférences
  • M. le Pr Ibrahima THIOUB historien et Recteur de l’université Cheikh Anta DIOP
  • M. le Pr Souleymane Bachir DIAGNE Pr titulaire des Universités département de philosophie Columbia University / New York

Quelle humanité pour demain? Mercrerdi, 2 mai 9h30-14h00
Organisateur: Le Berger de l’île de Ngor
Lieux: Terrou-Bi Hôtel

4Traits pour Traits by Nampémanla

Avec des images du quotidien et une impressionnante peinture de la réalité, Pascal Nampémanla indique la voie de la « nouvelle humanité ». Nampémanla poursuit son exploration de différents médias pour réécrire son observation du monde avec de nouveaux personnages.

Exposition du 1er au 13 mai 2018
Lieu: Maison jaune, 14 rue Galandou Diouf, Plateau

5« INVISIBLE » par Alya Sebti au Goethe Institut

«Invisible», l’exposition proposée par Alya Sebti est une invitation à saisir les marges du visible, mais à les regarder différemment. Chaque oeuvre, dans leur manière, intègre l’absence manifeste des dimensions spirituelles en se concentrant sur les pratiques des rituels et des mythes ancrés dans les réalités matérielles de la vie quotidienne de deux capitales africaines: Rabat et Dakar.

« Invisibles » au Goethe Institut du 04 mai au 2 juin (rue de Diourbel angle piscine olympique Point E)

6Back to the Futur!

«Back to the futur» que l’on traduit littéralement par «retour vers le futur» note le paradoxe des artistes. Le « retour », une rétroaction qui interpelle le passé, fait ici appel au futur. Est-ce une manière de nous dire que le futur se construit avec une prise en compte des racines? L’artiste franco-sénégalais Gab Dia semble interroger le passé pour mieux se projeter vers le futur.

Back To the Futur: du 4 mai au 11 mai
Lieu: La boite à idées, fenêtre Mermoz, 76 223 44 82

7À cœur ouvert

« À coeur ouvert » est l’exposition de la jeune peintre Keshia Leconte sur grands formats dans le cadre de l’OFF 2018. Une exposition qui sera accompagnée de la participation musicale de Nix, Ibaaku et Car Rapid Music.

À Cœur ouvert: le 11 mai 2018 à 20h
Le Hub Dakar, 3, rue de ziguinchor, point E, 76 247 99 35

8FLUX- Dak’art biennale OFF

De l’attrait d’ailleurs, au désir de quelque chose d’autre, en passant par la nostalgie d’un passé ou la projection d’un futur, nous sommes tous soumis et mus par des forces d’attraction qui nous polarisent. Comprendre ces oppositions binaires qui nous animent c’est aussi comprendre l’influx à la source même de la création, la lutte pour exister et la tension vers la liberté. Voici des FLUX de pensées qui cheminent vers une « nouvelle humanité ».

FLUX: le 8 mai à 15h00
Lieu: Casa Mara Dakar, Sicap Amitié 3 villa 4394,  77 841 00 65

9Mupia-Mupia de « Maurice Mbikayi » par Gallery Momo

En se présentant comme un Techno Dandy, l’artiste tente de s’engager dans un processus qu’il nomme «une mobilité de la peau noire». Il offre une visibilité mobile de celle-ci, révélant les idées de ce corps noir comme véhicule qui se réinvente et se transforme en relation avec son environnement immédiat. Cette approche dépasse même le corps noir et se rapproche de l’Afrique en général, métaphoriquement considérée comme un corps représentatif de ses idées futuristes.

« Maurice Mbikayi » le 7 mai de 18h00 à 20h00
Fondation Friedrich Naumann, 48, rue Léon Gontran Damas

10Electrafrique | Dakar #18

Durant cette Biennale, voici la soirée à ne surtout pas manquer! Parce que la musique est aussi une technique artistique pour créer une « nouvelle humanité ». Electrafrique propose une nuit aux sonorités de l’afrofuturisme. Avec le réalisme magique du peuple Dogon du Mali, venez découvrir les mix de DJ venus des quatre coins de la planète.

Electrafrique spéciale Biennale, samedi 12 mai à partir de 22h.
Espace Vema embarcadère de Gorée Dakar Plateau.