Côte d’ivoire: le FEMUA coûtera plus de 650 millions de FCFA

FEMUA
Crédit photo: journalducameroun.com

Les besoins financiers de l’organisation de la dixième édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) sont évalués à plus d’un million d’Euros, soit plus de 650 millions de FCFA, a révélé à Paris, le Commissaire général de ce festival devenu « lourd et important », Salif Traoré dit A’Salfo.

“C’est l’un des rares festivals qui arrive à son dixième anniversaire. Et rien que pour ça, nous nous devons de le valoriser et de donner une grande fête à tous ceux qui veulent venir (…) Le FEMUA est entrain de prendre son envol et est entrain d’œuvrer pour le bien-être des populations ” s’est félicité A’Salfo , jeudi, lors du lancement de cette dixième édition du FEMUA au siège de l’UNESCO à Paris.

Selon lui, le FEMUA au départ a commencé avec un budget de 45 000 euros (environ 30 millions de FCFA), « mais aujourd’hui il est devenu tellement lourd et important que nous en demandons plus ». «Si nous voulons évaluer, nous sommes à plus d’un million d’Euros pour pourvoir réussir cela et cela demande que les partenaires s’impliquent d’avantage » a-t-il ajouté.

L’édition 2017 du FEMUA qui est prévue du 25 au 30 avril 2017 à Abidjan et à Adiaké (Sud d’Abidjan) autour du thème, «l’Afrique face aux défis du réchauffement climatique », sera marquée par la construction de deux écoles, l’une à Gagnoa (Centre-Ouest) et l’autre à Odienné (Nord-Ouest).

Projet immense et évolutif, le FEMUA a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System. Cet événement à caractère social et culturel a été créé pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement, les plus grosses stars de la planète.

Le FEMUA qui se définit comme un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne, se tient tous les ans dans une ville cosmopolite. Sa programmation artistique symbolise l’intégration. C’est également le témoignage d’une reconnaissance au quartier qui a vu naître les membres du groupe Magic System et de permettre à travers ce festival de poser des actions sociales au profit des populations ivoiriennes et africaines.

En outre, le FEMUA est un facteur de développement par ses actions sociales. Ainsi donc depuis sa création à ce jour, il compte à son actif la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction de plusieurs écoles primaires et maternelles offertes à l’Etat de Côte d’Ivoire.

Source: Devenu ‘’lourd et important », le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo coûtera plus de 650 millions de FCFA (A’Salfo)

Article précédentKenya : Bidco investira 200 millions $ d’ici 5 ans pour booster son chiffre d’affaires
Article suivantFESPACO 2017: l’Ivoirien Kenzo Kenza décroche le Prix du meilleur montage