A la découverte de la cuisine marocaine

Epices marocaines © https://freeatlastww.com

La cuisine marocaine est une véritable découverte pour les yeux et une explosion de saveurs pour les papilles. Riche en couleurs et épices, elle a su s’imprégner des importations gustatives des peuples qui composent sa population pour se créer une gastronomie appréciée.

Les Marocains, réputés épicuriens, sont très à l’affût de tout ce qui serait susceptible de sublimer leur cuisine. Ainsi, les épices sont très présentes au quotidien. Lorsque l’on parcourt les souks, de délicieux effluves embaument et chatouillent les narines : safran, cannelle, paprika, coriandre, curry marocain, curcuma, gingembre, cumin… Ces épices sont également très prisées pour leurs vertus thérapeutiques.

 

Quelques incontournables…

Le Maroc recèle également de plats qui sont connus bien au-delà de ses frontières. C’est le cas du harira, une soupe de pois chiches ou de lentilles traditionnellement servie pendant le ramadan, accompagnée de viande, d’abats, de safran, et de dattes. La harira traditionnelle est souvent accompagnée de riz, de tomate et de coriandre.

Résultat de recherche d'images pour "tajine"
Tajine marocain © https://www.valebio.com

Le tajine est le plat par excellence dans le pays.  Il tire son nom du plat en terre dans lequel est cuisiné le mets. Il comprend plusieurs éléments notamment : des oignons, des épices, des tomates, puis la viande découpée avec les légumes et les épices. On peut aussi ajouter des fruits secs. Le tout est ensuite couvert et mijote pendant des heures.

La tanjia porte le nom d’un pot en terre ou en fonte. C’est un plat à base de mouton et d’épices, qui mijote à l’étouffée toute une nuit dans des cendres chaudes.

La pastilla est une spécialité marocaine qui demande une très longue préparation plutôt curieuse. Il s’agit de plusieurs couches de pâte feuilletée qui sont fourrées soit au poulet ou à la viande pour la version salée; soit aux amandes et au lait pour la version sucrée. Le tout agrémenté d’épices et saupoudré de sucre glace.

Le couscous est aussi un plat indissociable du Maroc. Aux pois chiches, au poulet, aux légumes ou encore aux raisins secs; le couscous est délicieux et a conquis le monde entier grâce à ses arômes exotiques.

Image associée
Thé marocain © http://sahara-experience.com

Enfin, le thé à la menthe sucré est la boisson par excellence dans le royaume. Servi à tout moment de la journée, il est parfumé et est toujours proposé aux convives dès leur arrivée à la maison. C’est un signe d’hospitalité.

Les Marocains sont particulièrement friands de sucreries, raison pour laquelle leurs desserts sont tout simplement excellents. La corne de gazelle est souvent servie en accompagnement du thé avec d’autres douceurs comme  le m’hanncha, un petit serpentin de miel, de la chebakia, une bande de pâte frite recouverte de miel, de la fekkas, un grand rouleau de pâte d’amandes, ou encore du roz bil habib, traditionnel gâteau de riz aux raisins.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Maroc est un grand producteur de vins et les Marocains en sont très friands. Les plantations viticoles sont concentrées principalement dans le Nord du pays et dans les régions de Fès et de Meknès.

Bon appétit !

Previous articleAphrodice Mutangana, fondateur de KLab, premier hub d’innovation au Rwanda
Next articleLe « Ndogalou Yalla » ou le faux prétexte à la sénégalaise