Les 5 meilleurs films à regarder ce week-end

5Félicité

Dans la fureur de Kinshasa, le réalisateur Alain Gomis fait ressurgir une héroïne solitaire et fière, Félicité. Chanteuse dans un bar de la capitale, elle brave tous les regards. Sa vie bascule le soir de l’accident de moto de son fils de 14 ans. Commence à cet instant pour Félicité une course effrénée dans la ville pour obtenir l’argent de l’opération de son enfant. Un film inspirant et touchant.

Récompensé par le grand prix du Jury du Fespaco, l’Ours d’argent, il est aussi nominé pour l’Ours d’or, l’Ours d’or du meilleur acteur, l’Ours d’argent du meilleur réalisateur, de la meilleure contribution artistique et du meilleur scénario, le prix Alfred-Bauer et le prix Amnesty International.

4Ali, la chèvre et Ibrahim

Ali, la chèvre & Ibrahim, Affiche

Ali, la chèvre et Ibrahim est un film à la fois joyeux et mélancolique. Il retrace l’histoire d’Ali, qui éprouve un amour inconditionnel pour sa chèvre Nada, et de Ibrahim, un ingénieur du son victime d’acouphènes effrayants. Tous deux entament un voyage thérapeutique d’Alexandrie au Sinaï, en Égypte. Voyage qui va bouleverser le tournant de leur vie.

Du réalisateur égyptien Sherif El Bendary, couronné du prix du meilleur acteur lors du Festival international de Dubaï en 2016.

3L’œil du cyclone 

Une jeune avocate idéaliste est commise d’office à la défense d’un rebelle accusé de crimes de guerre. Une vraie partie d’échecs se jouera entre cette belle et ce rebelle. Ce film dévoile deux visages de l’Afrique d’aujourd’hui.

Du réalisateur burkinabè Sékou Traoré, le film récolte plusieurs distinctions, notamment au Fespaco 2015 avec l’étalon de bronze, le prix du meilleur acteur, grâce à l’incroyable performance de Fargass Assandé, et le prix du meilleur premier film. Il a aussi été nominé à l’Angoulême 2015, en plus d’être couronné aux 3e trophées francophones du cinéma, à Abidjan en 2015, pour la meilleure interprétation féminine et le meilleur scénario.

2Bienvenue au Gondwana

Cette comédie, réalisée par Maname, ancien membre du Jamel Comédie Club et chroniqueur de RFI Transplate, raconte les mésaventures d’observateurs mandatés par l’ONU dans une République «très, très démocratique». La comédie met en scène un président dictateur et des élections truquées. Elle est interprétée par les meilleurs comédiens africains et présente une palette de personnages falots qui ne vous laisseront pas indifférent.

 

1La belle et la meute

Ce long métrage de la Tunisienne Kaouther Ben Hania s’inspire d’une polémique survenue en 2012 dans le pays. Elle y raconte l’histoire d’une descente aux enfers. Mariam, interprétée par une actrice remarquable, est une jeune étudiante tunisienne violée lors d’une soirée. Encore sous le choc, elle tente de porter plainte, mais se heurte à de nombreux obstacles. Comment se défendre lorsqu’on est seule contre tous?

Ce thriller a eu 5 nominations au Festival de Cannes de 2017, dont le prix d’interprétation féminine, le prix de la mise en scène, le prix du jury et celui de la poésie du cinéma. Il a aussi été nominé au Festival du film francophone d’Angoulême 2017 pour le Valois du scénario et récompensé par le Valois magelis.