Télécoms : l’Afrique subsaharienne, « the place to be » pour les opérateurs

Telecom
(Crédits : Reuters)

Le secteur du mobile sub-saharien est perçu par la GSMA, l’association mondiale des opérateurs télécoms, comme le marché le plus porteur au niveau mondial pour ce segment. La relativement faible pénétration du service dans la région et la hausse estimée de la contribution au PIB de la région font de la région un marché à haute valeur ajoutée pour les opérateurs télécoms.

 

L’Afrique sub-saharienne représente le marché le plus porteur pour le secteur mobile selon l’association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA). Forte de 420 millions d’abonnés mobiles, soit un taux de pénétration de 43%, cette région affiche une croissant insolente en la matière, en témoigne le taux de croissance estimé pour 2020 de la région supérieure à 50% de la moyenne mondiale.

 

115 millions d’abonnés en plus pour 2020

Selon les estimations de la GMSA, la région devrait abriter plus d’un demi-milliard d’abonnés mobiles en 2020. Le nombre total des connexions SIM ont atteint 731 millions à fin 2016 et devraient dépasser la barre du milliard d’ici 2020. Les marchés de la RDC, de l’Ethiopie, du Nigeria et de la Tanzanie devraient connaître les plus importantes hausses avec plus de la moitié des 115 millions de nouveaux abonnés attendus d’ici 2020.

Lire la suite sur source: Télécoms : l’Afrique subsaharienne, « the place to be » pour les opérateurs

Article précédentLa première banque africaine qui parle le chinois est angolaise
Article suivantMariétou Mariette Dicko, créatrice de mode au Mali