Taxijet et HollaCab: des Ubers ouest-africains

©@taxijet

Uber a révolutionné l’industrie du taxi et son succès a inspiré bien des entrepreneurs partout dans le monde. La demande de transport étant en plein essor dans les grandes villes africaines, nombreux compétiteurs n’ont pas tardé à se faire une place. Petit tour d’horizon au Nigéria et en Côte d’Ivoire où la compétition se fait de plus en plus forte.

Au Nigéria, un nouveau joueur se lancera très prochainement dans le marché de la réservation de taxi en ligne. Il s’agit de Holla Cab, un service de réservation qui fonctionnera via une application et qui permettra à tout Nigérian de réserver un taxi en un seul clique.

 

Avec une population de 186 millions (2016), le Nigéria offre un grand marché d’usagers d’où la forte présence de compagnies de e-taxi. En effet, l’application Holla Cab devra rivaliser avec Uber et Taxify ainsi que 13 autres applications locales de services de taxi qui sont déjà présents au Nigéria. Selon M. Essien, le directeur de la société, cette application va changer le visage du transport et de la demande de taxi au Nigéria:

« Dans quelques jours, les Nigérians commenceront à profiter des services de taxi les plus abordables, sûrs et facilement disponibles sur demande. « 

©@hollacab

Les motivations premières de l’entreprise sont de fournir des voitures propres et fiables; assurer la sécurité des conducteurs et des clients tout en rendant chaque voyage rentable.

En Côte d’Ivoire, la demande étant également forte, plusieurs compagnies de réservation de taxi en ligne sont présentes sur le marché dont Taxijet.

©@taxijet

Le service, lancé en juin dernier, reçoit environ 100 réservations par jour. La plupart des 500 conducteurs de Taxijet utilisent leurs propres taxis orange traditionnels. Mais la société a commencé à étendre sa propre flotte de véhicules non marqués pour répondre à la demande. Inspiré par le service de réservation américain Uber, le cofondateur de Taxijet, Parfait Ouattara, savait bien que certains Ivoiriens étaient prêts à payer un peu plus cher pour un meilleur service.

« Le concept de Taxijet est de fournir un transport confortable et sûr pour les Ivoiriens »

En effet, toutes les voitures sont traquées en tout temps pour assurer plus de sécurité et tous les conducteurs sont qualifiés et formés afin de répondre aux attentes du client.

Selon les initiateurs, le projet permet également de lutter contre l’insécurité et les violences surtout après l’agression de jeunes filles par les microbes (groupe de jeunes agresseurs qui effraye présentement la capitale ivoirienne).

Les premiers chiffres de l’application sont encourageants. Les initiateurs espèrent accueillir dans quelques mois des milliers d’utilisateurs.

Le marché du transport en commun a toujours été lucratif, aujourd’hui plus que jamais avec sa modernisation il serait fou de ne pas saisir l’occasion et d’en faire un facteur économique.