SÉNÉGAL : ApiAfrique émancipe les femmes !

Couche lavable

En 2016, trois jeunes femmes créent ApiAfrique . Elles conçoivent, fabriquent et commercialisent des produis d’hygiène écolos pour les femmes et les bébés. Derrière les couches et les serviettes hygiéniques lavables, elles promeuvent le zéro déchet et l’autonomie des femmes au Sénégal et ailleurs.

La rencontre du social business et du zéro déchet

 

En moyenne une femme a ses règles pendant 40 ans. Au cours de cette période elle produit environ une tonne de déchets en recourant à des protections hygiéniques jetables. Idem pour les bébés : une tonne de couches en l’espace de quelques mois ! Une fatalité ? Pas forcément. Marina Gning, Jeanne-Aurélie Delaunay et Mariane Varale ont imaginé des produits textiles qui révolutionnent l’hygiène intime des femmes et le change des bébés.

Serviettes hygiéniques, lingettes démaquillantes ou couches pour les nourrissons, tous les produits proposés par ApiAfrique sont entièrement réutilisables puisque lavables. Ces produits textiles haut-de-gamme, fabriqués à partir de coton sénégalais, peuvent être utilisés jusqu’à 400 fois. Une sacrée économie quand on sait qu’une couche lavable coûte le prix de 30 couches jetables. Une initiative qui fait du bien au portefeuille donc.

Mais pas que ! Porter des produits ApiAfrique c’est aussi s’engager pour l’environnement. Rien que la première année, l’entreprise a produit 1.000 couches lavables chaque mois, soit l’équivalent de 2.400 tonnes de déchets évités par an. Autre leitmotiv pour les trois jeunes entrepreneuses, l’émancipation des femmes : en proposant une activité génératrice de revenus pour les couturières, mais aussi grâce à une protection sûre, confortable et saine qui permet aux femmes et aux jeunes filles de poursuivre leur activité ou scolarité même pendant leurs règles.

Apiafrique change les règles en Afrique de l’Ouest

L’entreprise distribue aujourd’hui ses produits principalement aux femmes de la classe moyenne, à des professionnels de santé ou à des organisations non gouvernementales qui interviennent auprès de populations vulnérables. Avec plusieurs distributeurs partenaires, ApiAfrique est bien implantée au Sénégal. Abdoulaye Gning, directeur général, explique ce choix : « au-delà de notre très bonne connaissance du pays, le Sénégal est aussi un pays politiquement stable où sont installées de nombreuses ONG qui interviennent dans la sous-région. »

L’équipe ApiAfrique

Mais la jeune entreprise ne veut pas s’arrêter là, elle ambitionne de conquérir le marché ouest-africain dans son ensemble. Aujourd’hui il y a 185 millions de femmes dans cette partie du globe. Les projections prévoient un doublement de la population d’ici 2050. Un sacré potentiel pour la jeune pousse qui accompagne aussi la formation des personnels de santé et prend part à des campagnes de sensibilisation des femmes et des jeunes filles.

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire Le Fil Rouge en cliquant sur le lien suivant : SÉNÉGAL : ApiAfrique émancipe les femmes !

[hia_author_boxes roles=”collaborator” include=”10402″ title=”Partenaire”]

Article précédentKalanexpo, du bois mort à des produits de luxe !
Article suivantCinéma : le complexe Ousmane Sembène enrichit l’offre dakaroise