SARA 2017 : L’innovation gastronomique locale

SARA 2017
Des beignets à base d’anacarde présentés Crédit photo : Culturiche

Le Salon international de l’agriculture et des ressources animales est un rendez-vous annuel incontournable.

La quatrième édition du SARA 2017 à Abidjan s’est déroulée du 17 au 26 Nov. 2017. Un rendez-vous qu’on ne raterait pour rien au monde, et pour lequel je me suis déplacé cette année pour le compte de Culturiche.

 

Pendant dix jours, des visiteurs anonymes et des personnalités politiques se sont succédés dans les allées des différents pavillons A, B, C. Après avoir ravi et surpris le public, le SARA 2017 a fermé ses portes ce dimanche 26 novembre 2017. Pendant deux jours (18 novembre et le 24 novembre 2017), j’ai eu une bonne dose de valorisation des métiers liés à l’agroalimentaire mettant en avant la gastronomie locale : démonstrations et dégustations de produits frais, innovations dans la transformation des aliments, etc. Petit compte-rendu ‘’innovation gastronomique locale’’ de ma visite.

Eh oui ! Le SARA c’est aussi l’occasion de partir à la découverte de nouvelles gastronomies, surtout locales. Pour cela, il faut faire preuve d’endurance et soigner son estomac. Pendant 3 heures, nous avons enchainé les dégustations au pavillon C en commençant par le riz Pokou d’Abengourou, un riz noir diététique. Le riz Pokou est très peu connu et pourtant il fait partir des aliments sains, savoureux et nutritifs. Une variété qui se caractérise par sa couleur plutôt foncée et son goût rappelant celui des noisettes. C’est un riz sans amidon et sucre, pauvres en glucides et en calories venu tout droit d’Abengourou. Selon l’une des gérantes du stand qui nous a reçus, le riz Pokou est un concentré de vitamines et de minéraux. Il conserve toutes ses propriétés naturelles d’origine ne passant pas par un processus de polissage. En plus il protège contre le diabète et permet d’améliorer les résultats du cœur en réduisant le taux de cholestérol LDL.

Qu’en est-il de la cuisson ? Eh bien, pour la cuisson, il n’est pas recommandé de le faire à l’eau bouillante, mais plutôt à l’étouffé. Le riz noir fait partie de ces aliments qu’il vous est conseillé d’intégrer à votre alimentation. Pour vous en procurer appeler au 07 18 27 04, 03 97 62 17 envoyer un mail à la responsable, Madame Lucienne : kumassulucienne@gmail.com.

Lire la suite sur la source : SARA 2017 : L’innovation gastronomique locale

[hia_author_boxes roles=”collaborator” include=”10360″ title=”Partenaire”]

Article précédentAu Malawi, les enfants retrouvent le sourire
Article suivantTop 10 des pays riches de l’Afrique subsaharienne francophone