Près de 4,3 milliards FCFA injectés dans le secteur agricole au Cameroun

Source: Agence Par:
ecofin

Depuis la fin du mois de juin 2018, pas moins de 19 projets agricoles portés par des sociétés coopératives, sont en cours d’implémentation sur le territoire camerounais, dans le cadre du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA), financé à hauteur de 50 milliards de francs CFA par la Banque mondiale.

Selon les responsables du PIDMA, ces projets bénéficient d’un financement global de près de 4,3 milliards de francs CFA, pourvu à la fois par le PIDMA, les bénéficiaires eux-mêmes et les institutions financières partenaires.

En effet, renseigne-t-on à l’unité de coordination de ce projet, selon le schéma à coûts et risques partagés, entré en application au mois de mai 2018, le plan d’affaires d’une coopérative est dit financé par le PIDMA lorsqu’il mobilise « au moins 10% de contribution de la coopérative, au moins 20% de crédit de l’institution financière partenaire (IFP) et au plus 70% de subvention du PIDMA ».

Afin de booster le volume de projets financés dans le cadre du PIDMA, l’unité de coordination a, le 13 juillet 2018, à Douala, la capitale économique du pays, ajouté trois nouveaux partenaires financiers à son portefeuille qui compte désormais neuf institutions financières locales, dont cinq banques et quatre établissements de microfinance.

L’arrivée de ces nouveaux partenaires devra, à brève échéance, apprend-on officiellement, porter à 23 le nombre de plans d’affaires financés dans le cadre du PIDMA, avec le concours des partenaires financiers. Dans le même temps, soulignent les responsables de ce projet, 38 sous-projets sont en cours de mise en œuvre, grâce uniquement  aux financements du PIDMA et des coopératives bénéficiaires.

Pour rappel, le PIDMA a pour objectif d’accroître la production du maïs, du manioc et du sorgho au Cameroun, dans l’optique d’approvisionner les unités agro-industrielles locales.

Source: Grâce au PIDMA, près de 4,3 milliards FCFA ont été injectés dans le secteur agricole au Cameroun, depuis fin juin 2018