La première banque africaine qui parle le chinois est angolaise

Banco Sol
(Crédits : Reuters)

Se mettre au mandarin pour attirer plus d’investisseurs chinois en Angola. C’est la nouvelle trouvaille d’une banque privée angolaise qui vient de lancer un service d’assistance à destination des clients qui ne maîtrisent que le mandarin. Un positionnement hautement stratégique dans ce pays où les investisseurs chinois sont de plus en plus prééminents dans le pétrole ou encore l’immobilier. D’autres banques dans le pays devraient s’inscrire dans ce trend. Mais pour l’heure Banco Sol est la première banque africaine qui parle le mandarin.

 

Le mandarin n’est plus un obstacle à l’accès à des services bancaires en Angola. La Banco Sol, une banque privée locale a lancé un service spécial pour sa clientèle chinoise avec des guichets et des agences où les transactions se font exclusivement en mandarin, la langue chinoise.

 

6 milliards de raisons de se mettre au mandarin

L’introduction de ce nouveau service répond à une requête de la Chambre de commerce sino-angolaise qui réclamait la facilitation des opérations bancaires en Angola par la mise en place de services spéciaux pour la communauté chinoise des affaires résidente dans le pays.

Lire la suite sur source: La première banque africaine qui parle le chinois est angolaise