Mauritanie : pose de la première pierre d’une ligne électrique à Boghé-Aleg

PARTAGER
© Pictarena - Fotolia

À l’occasion du 57e anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, le président Mohamed Ould Abdel Aziz a posé la première pierre d’un projet de construction de lignes électriques à Boghé, commune située dans le sud du pays, le 27 novembre dernier.

Avec un budget estimé à 6,8 milliards d’ouguiyas (soit environ 19 millions de dollars), la Mauritanie a lancé un nouveau projet de construction de lignes électriques. Celui-ci comprend les lignes Boghé-Aleg-Boutilimitt et Aleg-Sangrava. Respectivement d’une puissance de 90 kilowatts et 33 kilowatts, elles permettront à la population d’avoir un meilleur accès à l’électricité, et ce à un prix abordable.

 

Financé par l’État mauritanien et le Fonds Arabe pour le Développement Économique et Social (FADES), ce projet permettra la couverture électrique des zones dans lesquelles il est établi.

«Cette réalisation vise à alimenter en énergie électrique plusieurs agglomérations et zones agropastorales, en vue de développer la production et de rendre les prix de l’électricité accessibles et abordables dans les localités et villes traversées.» – Mohamed Ould Abdelvettah, ministre mauritanien du Pétrole, de l’Énergie et des Mines

En présence du directeur général de la Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC), le chef de l’État a ainsi coupé le ruban symbolique et donné le départ des travaux de ces importantes lignes.

Cette initiative a été saluée par le maire de Boghé, Dia Hamadi Hachimou, car elle facilitera la vie des habitants de la commune et de la wilaya du Brakna, de façon générale.

Ce projet va intervenir sur deux axes. Le premier, relatif à la zone Aleg-Boghé, sera composé d’une ligne longue de 65 km avec 90 kW de puissance, de postes associés de transformation électrique 15/33/90 kW à Aleg, d’une capacité de 10 MW, ainsi que de l’extension de la station de 90 kW de Boghé. Enfin, le deuxième axe sera composé des lignes Aleg-Boutilmitt-Maghta-Lahjar-Sangrava et de postes de transformation.