Maroc : Mohammed VI à Brazzaville pour la préservation du bassin du Congo

Le roi du Maroc a participé dimanche à Brazzaville à un sommet pour la préservation et le développement du fleuve Congo et la forêt équatoriale en présence de dix chefs d’État africains qui ont sollicité une aide financière pour le « Fonds bleu ».

La réunion a pris fin sans communiqué ni conférence de presse. Il y a eu seulement une annonce institutionnelle indiquant que les pays ont signé un protocole d’accord instituant une «commission climat pour le bassin du Congo».

 

« Si nous souhaitons protéger la planète, nous devons transformer nos économies sur la base du développement durable », a déclaré en ouverture le roi Mohammed VI, qui a fait de l’Afrique une priorité de sa diplomatie, avec de nombreux déplacements sur le continent. « Le défi écologique n’est plus perçu comme une menace, mais comme une priorité », a-t-il ajouté en ouverture de ce sommet de « la Commission climat et du Fond bleu pour le bassin du Congo ».

L’initiative « Fond bleu » a été « portée lors de la COP 22 à Marrakech (Maroc) par le président du Congo Denis Sassou Nguesso », lit-on sur son site de présentation.

Il s’agit notamment de financer des projets hydroélectriques, de traitement des eaux ou d’irrigation des terres cultivables pour préserver les forêts et les eaux du bassin du Congo et améliorer les conditions de vie des populations riveraines.

Poursuivre la lecture de cet article ici: Maroc : Mohammed VI à Brazzaville pour la préservation du bassin du Congo

Previous articleÊtre soutien de famille
Next articleAu Nigeria, TradeDepot lève 3 millions de dollars auprès de Partech Africa qui réalise son premier investissement