L’économie du Cameroun est sur la bonne voie

Yaoundé - Cameroun

Le Cameroun est devenu, ces dernières années, la locomotive économique de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (CEMAC). La Banque africaine de développement (BAD), le Fonds monétaire international et autres institutions louent les efforts fournis par ce pays pour améliorer ses services sociaux et inciter des investissements pour ses infrastructures.

En droite ligne avec ses piliers stratégiques, le Cameroun a entrepris des actions pour son développement économique, au bonheur de ses 23 439 189 habitants. Dans le Country Brief du Cameroun, publié par la BAD le 2 novembre 2017, il est écrit que «les progrès du Cameroun ont été impressionnants ».

 

Au 163e rang dans le récent classement Doing Business, le Cameroun gagne trois places, alors qu’il était classé 166e en 2016. Une embellie rendue possible notamment grâce à sa meilleure gestion de risque de crédit. Le pays s’apprête aussi à assainir son environnement des affaires, avec l’obtention d’un titre de propriété.

 «Le Cameroun est l’économie la plus robuste d’Afrique centrale. Au cours de la dernière décennie, il a pris des mesures pour stimuler la croissance, réaliser des progrès majeurs en matière de santé, d’éducation et d’eau potable et lancer un ambitieux programme d’investissements dans les infrastructures.» – Simon Mizrahi de la BAD

La deuxième édition du Cameroon Investment Forum (CIF), organisée le week-end dernier, a permis de mobiliser plus de 130 milliards de FCFA d’investissement pour 25 projets majeurs. Issus des milieux d’affaires local et étranger, environ 1200 participants ont pris part à ce rendez-vous pour doper l’économie camerounaise.

Résultat de recherche d'images pour "agriculture cameroun"
www.lebledparle.com/ Budget en hausse

La bonne santé de cette économie se mesure en chiffres sur le terrain :

  • Agriculture : production doublée avec l’augmentation de 15% des moyens de subsistance de 4,6 millions d’agriculteurs
  • Électricité : 2,7 millions de Camerounais auront un meilleur accès à l’électricité en 2018, grâce à l’augmentation de la production par la construction de plusieurs barrages hydroélectriques
  • Industrie : bond de 5,7% en 2015 avec l’agroalimentaire et la construction
  • Entrepreneuriat : le temps de création d’une entreprise est passé de 45 à 15 jours
  • Infrastructure : projets routiers transfrontaliers : 535 km reliant Bamenda, au Cameroun, à Enugu, au Nigéria
  • Internet : taux de connexion multiplié par 10, en plus du projet du Backbone de l’Afrique centrale avec 1000 km de câbles à fibre optique qui seront déployés
  • Intégration régionale : croissance des échanges commerciaux entre le Cameroun et les autres pays d’Afrique entre 2007-2017

Pour 2018, l’avenir paraît encore plus prometteur au pays de la banane (le Cameroun est premier dans la production de banane dans la zone ACP – Afrique, Caraïbes et Pacifique et 5e producteur mondial). Le projet de loi des finances 2018, soumis aux parlementaires en ce mois de novembre, table sur une enveloppe globale de 4513 milliards de francs CFA.

Cette enveloppe budgétaire est en hausse de 140 milliards de francs CFA, par rapport à celle de l’exercice en cours, qui est de 4373 milliards de francs CFA. Pour plusieurs analystes économiques, cette évolution positive va déteindre sur les recettes publiques et profitera à la population.

Douala, la capitale de la finance

Résultat de recherche d'images pour "douala"
Journal du Cameroun

Capitale économique du Cameroun, Douala est devenue également la capitale financière de l’Afrique centrale. Le transfert de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) de Libreville (Gabon) dans cette ville portuaire marque un tournant décisif dans la vie financière du pays. La décision a été prise le 31 octobre dernier à Ndjamena, par les chefs d’État de la CEMAC.

Salué de part et d’autre, ce choix confirme la notoriété de Douala pour les opérations boursières de la sous-région. Cela a pour conséquence d’étoffer le marché financier et d’encourager les entreprises à faire leur entrée en bourse.

1 COMMENTAIRE

  1. […] L’économie du Cameroun reste résiliente face à la chute des prix du brut. Elle se quantifie à plus de 32 milliards de dollars. Grâce à un effort appréciable de productions de richesse, les autorités ont su dynamiser le tissu économique du pays autour de la diversification des activés économiques et financières. Première puissance économique de l’Afrique centrale, le Cameroun a enclenché un élan de développement global. […]