Le mobile va rapporter 51 milliards $ à l’economie ouest africaine en 2022

51 milliards de dollars, telle sera la contribution annuelle du secteur de la téléphonie mobile à l’économie ouest africaine d’ici 2022, rapporte le dernier rapport de GSMA rendu public ce 11 avril à Abidjan à la faveur de la rencontre « Mobile 360 – Afrique de l’Ouest ».

Intitulé « L’économie mobile : Afrique de l’Ouest 2018 », le document relève que l’écosystème mobile a rapporté, fin 2017, 37 milliards de dollars de revenus dans la région, soit 6,5% du PIB, un chiffre qui devra croître de près de 38% à « 51 milliards de dollars » dans 5 ans, soit en 2022.

72 millions d’abonnés supplémentaires en 2025

Cette forte progression attendue s’explique par l’importante marge de manœuvre dont dispose les opérateurs dans la région. Il est en effet estimé que près de la moitié de la population ouest n’est pas encore connectée au mobile. « À la fin de l’année 2017, il y avait 176 millions d’abonnés uniques en téléphonie mobile dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest (qui comprend les 15 membres CEDEAO, ndlr). Cela équivaut à un taux de pénétration de 47 % de la population de la région, contre seulement 28 % au début de la décennie », souligne le rapport.

Aussi, « 72 millions d’abonnés supplémentaires à la téléphonie mobile » sont-ils prévus en Afrique de l’Ouest d’ici 2025, ce qui augmentera le taux de pénétration des abonnés à 54 %. Une évolution expliquée par la dynamique démographique africaine, « plus de 40 % de la population dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne est âgée de moins de 16 ans ».

94% de haut débit en 2025

Parallèlement, le secteur est engagé dans une transition vers la téléphonie mobile à haut débit sous l’effet de « l’expansion des réseaux 3G et 4G, la baisse des tarifs de données et l’accessibilité croissante aux téléphones intelligents (smartphones) ». La 3G couvre déjà les « deux tiers » de la population régionale, et l’adoption de la 4G est en progression rapide.

« Les réseaux 3G et 4G représentaient ensemble 36 % des connexions mobiles en Afrique de l’Ouest en 2017 et devraient atteindre 94 % du total d’ici 2025 » souligné le rapport. Et aux cours des deux prochaines années, les opérateurs locaux ont prévus de dépenser 8 milliards de dollars pour « construire et mettre à jour leurs réseaux ».

GSMA est une association qui regroupe près de 800 opérateurs et constructeurs du secteur du mobile dans 220 pays. L’organisation réunie ces 11 et 12 avril les plus importants acteurs du mobile d’Afrique de l’ouest et du centre au cours l’événement « Mobile 360 Series – West Africa » pour discuter des efforts de numérisation mis en place dans tous les secteurs économiques de l’espace CEDEAO.

Source: Le mobile va rapporter 51 milliards de dollars à l’economie ouest africaine en 2022 (rapport GSMA)