Investissements : les start-up françaises débloquent 30 millions d’euros pour le continent

Start-up
La sélection des start-up de l'Up40 est fondée sur des critères quantitatifs (un chiffre d’affaires jusqu’à 10 millions d'euros par an, dont un tiers en Afrique) et qualitatifs, comme l'originalité du modèle économique. (Crédits : Reuters)

En dix mois, Up40, la plateforme des jeunes pousses françaises les plus actives en Afrique a investi pas moins de 30 millions d’euros en Afrique. Avec cet apport, l’index Up 40 conforte la dynamique des investissements étrangers et notamment français sur le continent.

 

Quelque dix mois après son lancement, l‘index Up40, une plateforme qui regroupe 25 start-up françaises opérant dans différents secteurs, s’est montré très actif sur le continent noir. D’après un communiqué rendu public par le Mouvement des entreprises de France international (MEDEF International), qui revenait sur une co-présentation faite avec Up Afrique de la première promotion de l’index Up40, l’index a fait une levée de fonds de 24 millions d’euros pour un investissement global chiffré à 32 millions d’euros en Afrique.

 

Avec ces investissements, ces start-up ont employé en l’espace de dix mois de l’année 2016, 335 salariés et ont réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 35 millions d’euros. Pour le top management de l’index Up40, cet investissement «illustre la dynamique actuelle de l’investissement français en Afrique».

«L’Afrique est une zone d’innovation et de croissance où la compétition mondiale s’exprime avec force. Dans ce contexte, les start-up françaises sont parmi les plus dynamiques sur le continent ! Elles investissent, concluent des alliances commerciales et agissent dans les 54 pays en défendant l’entrepreneuriat », a déclaré le Coordinateur de l’Index Up 40 et co-fondateur de Aera Group, Fabrice Le Saché.

Toutefois et malgré ce record réalisé en 2016, l’index compte aller plus loin en cette année 2017. La plateforme des start-up françaises prévoit déjà représenter plus de 880 emplois et réaliser un chiffre d’affaires cumulé de 84 millions d’euros. Mis sur pied en juin 2016, l’index Up40 a le mérite de permettre «une meilleure coordination des jeunes entrepreneurs français en Afrique, une collaboration plus étroite entre start-up, PME et grands groupes et un fléchage accéléré des investissements vers les projets innovants», peut-on lire dans le communiqué.

Pour une nouvelle stratégie économique

Objectif atteint donc pour les initiateurs de l’index Up 40, puisqu’ils visaient de «mettre en valeur des trajectoires à succès, de porter une nouvelle stratégie économique fondée sur la transition climatique, le numérique et l’entrepreneuriat, d’accélérer les coopérations et alliances d’entreprises franco-africaines et de suivre les indicateurs de performance».

L’Up40 affilié au MEDEF International, une association privée à but non lucratif, qui œuvre pour la consolidation des relations économiques bilatérales et défendre les intérêts des sociétés françaises à l’étranger à travers des actions menées en conglomérat.

Source: Investissements : les start-up françaises débloque 30 millions d …