Guinée : Café de Fouta Djallon

Après l’université, des jeunes reprennent une plantation de café à l’abandon. Mamadou Bhoye BAH était encore à l’université lorsque cette idée lui est venue. Avec ses amis, ils ont créé une coopérative et se sont lancés dans la production de pommes de terre.

Plus tard, ils ont fait la production de niébé, le maïs, puis ils ont commencé avec le café. Le café était un investissement intéressant pour eux car ils ont la meilleure qualité de café Arabica au Fouta Djallon, une région montagneuse au centre de la Guinée. De plus, malgré l’appréciation du café sur le marché international, de nombreuses plantations de café ont été abandonnées pendant de nombreuses années. Pour Mamadou, c’était l’occasion pour les jeunes de prendre le relais de la génération précédente et d’innover.

 

« Aujourd’hui, les vieux ne peuvent pas travailler à la place des jeunes. Ce sont les jeunes qui doivent prendre la relève », dit Mamadou.

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire AgriBusiness TV en cliquant sur le lien suivant : Guinée : Café de Fouta Djallon

[hia_author_boxes roles=”collaborator” include=”10335″ title=”Partenaire”]

Article précédentSidy Bouya Mbaye, une plume qui éclaire dans “La Longue Nuit”
Article suivantL’Afrique subsaharienne peut gagner 2,6 points de croissance par an selon l’IFC