Financement des PME et PMI: La BIDC apporte un appui conséquent à la BMS

Cérémonie de signature d`une convention entre la BMS et BIDC
Cérémonie de signature d`une convention entre la BMS et BIDC au Ministère de l`Economie et des Finances. © aBamako.com par A S

Le financement, dont la convention a été signée hier, porte sur dix milliards de Fcfa

Hier, en fin d’après-midi, le directeur général de la Banque malienne de solidarité (BMS-SA), Babaly Ba et le président de la Banque d’investissement et développement de la CEDEAO (BIDC), Bachir Mahamani Ifo ont apposé leurs signatures au bas de documents relatifs à une convention de financement entre les deux institutions financières.

Cette signature de convention ouvre une ligne de crédit portant sur une enveloppe de 10 milliards de Fcfa. Celle-ci est destinée au financement des petites et moyennes entreprises et des petites et moyennes industries (PME-PMI) et des institutions de microfinance.
La cérémonie de signature de la convention a été présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, dans la salle de réunion du ministère. C’était en présence des responsables des deux banques et des cadres du département ministériel.

Dans son intervention, le ministre Cissé a rappelé que les secteurs auxquels cette ligne de crédit est destinée constituent une priorité absolue pour le gouvernement, priorité déclinée dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable.

Ce prêt de 10 milliards de Fcfa remboursable en 9 ans, consolide les relations de partenariat entre la BMS-SA et la BIDC. Le premier prêt conclu entre les deux banques remonte à 2007. Une autre opération de financement fut effectuée en 2008, confirmant l’excellente santé des relations entre les institutions financières.

La cérémonie d’hier consacre la troisième intervention de la BIDC aux côtés de la BMS-SA pour un montant cumulé de 17 milliards de Fcfa, a rappelé Babaly Ba, avant d’ajouter que la disponibilité de cette nouvelle enveloppe permettra de refinancer des prêts à moyen terme de la BMS aux personnes physiques et aux personnes morales, aux systèmes financiers décentralisés, aux coopératives et diverses sociétés en droite ligne avec les objectifs du gouvernement.
Quant au président de la BIDC, Bachir Mahamani Ifo, il a salué les relations de coopération qui lie sa structure à notre pays au-delà de son accompagnement à la BMS. Selon lui, le présent financement portera l’enveloppe accordée par la banque sous-régionale à notre pays, à plus de 100 milliards de Fcfa. Et le ministre de préciser que la BIDC intervient au Mali dans plusieurs secteurs essentiels dont l’agriculture, les infrastructures et l’énergie.

Le directeur général de la BMS a saisi l’opportunité pour évoquer la bonne santé financière de la banque dont le capital social se chiffrait à 35 milliards de Fcfa en 2016, faisant d’elle l’une des banques les mieux dotées en fonds propres dans la sous-région.

Les activités de la banque ont progressé jusqu’à dégager une masse bilancielle de 611 milliards de Fcfa en 2016, la plaçant ainsi au deuxième rang des banques dans le microcosme bancaire malien. Dans le même temps, les emplois clientèles se sont chiffrés à 320 milliards de Fcfa. Les ressources clientèles, quant à elles, ont atteint 376 milliards de Fcfa. Au regard de tout cela, estime Babaly Ba, les résultats attendus augurent de bonnes perspectives malgré les charges liées à la fusion.

Aujourd’hui, la BMS se présente comme une institution aux ambitions internationales avec une quarantaine d’agences et bureaux de proximité dans toutes les régions du pays et 237 points de services pour les transferts rapides d’argent.
Elle dispose à Abidjan d’une succursale qui sera transformée bientôt en une filiale. Elle est représentée également à Paris, à New York et au Congo dans le but de se rapprocher de la diaspora malienne. La BMS.SA est donc une banque en pleine croissance qui mérite d’être accompagnée.

Source: Financement des PME et PMI : La BIDC apporte un appui conséquent à la BMS (L’Essor)

Article précédentAbidjan va abriter le nouveau siège du basket-ball africain
Article suivantMines: CNMC mène le cap sur la RD Congo