Égypte : le champ gazier Zohr rapportera 4 milliards de dollars d’ici fin 2019

Le gouvernement égyptien envisage de faire 4 milliards de dollars de bénéfice, lorsque le plus grand champ gazier du pays, le Zohr, atteindra sa pleine capacité de production.

L’État égyptien veut économiser 60 millions de dollars chaque mois avec l’exploitation de Zohr. C’est ce qui ressort de la déclaration du sous-secrétaire du ministère en charge du pétrole, Mohamed Moanas, lors de l’Egypt Petroleum Show (EGYPS) 2018, qui s’est tenu du 12 au 14 février au Caire.

 

Grâce à cette exploitation, l’Égypte prévoit de réduire considérablement ses importations de gaz naturel liquéfié en 2018 et de devenir autosuffisant. Certains champs gaziers en service depuis 2017, et d’autres qui démarreront la production cette année, viendront renforcer les politiques énergétiques.

Pour augmenter la production nationale d’hydrocarbures, il annonce que l’État s’attend à plus de découvertes de pétrole et de gaz au cours des prochaines années. L’Égypte veut devenir une plaque tournante de la fourniture d’énergie dans le monde.

Article précédentPhotovoltaïca 2018 : l’Afrique parle énergie solaire à Marrakech
Article suivantLe festival Films Femmes Afrique revient au Sénégal pour sa 3eme édition