Développement : L’Afrique doit s’appuyer sur la science, la technologie et l’innovation

Source: Afric Telegraph Par:
LAZARD OBIANG
Emmanuel Nnadozie
Crédits photo: Premium Times

«La croissance économique remarquable de l’Afrique au cours des deux dernières décennies est une source d’espoir, mais le continent ne peut pas soutenir et améliorer cette tendance sans renforcer les catalyseurs clés que sont la science, la technologie et l’innovation (STI)», a indiqué le Secrétaire exécutif de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique, Emmanuel Nnadozie, dans un message transmis au public, pour marquer le lancement de la 6e édition du Rica 2017.

Selon le Rica 2017, les STI sont devenues encore plus critiques pour l’Afrique après l’adoption du plan de développement à long terme du continent, l’Agenda 2063, l’engagement envers les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies et la stratégie d’industrialisation de l’Afrique. L’Agenda 2063 (programme-phare de l’Union africaine adopté en 2015) est présenté par les Sti comme le moteur de la transformation durable et économique.

Des STI, le salut de l’Afrique

En effet, le rapport de la 5è édition du Rica 2017 : «Renforcer les capacités en STI, en vue de la transformation de l’Afrique», repose sur des études menées dans 44 pays à travers le continent. Il recommande ainsi de trouver de meilleures façons «de poursuivre le financement du développement par l’intermédiaire des STI, d’élaborer des stratégies régionales pour le développement du secteur, de révolutionner le renforcement des capacités et d’investir substantiellement dans l’enseignement supérieur/la recherche avec de bons outils».

De fait, la publication indique que les pays africains doivent respecter l’engagement qu’ils ont pris en 1980 et 2005, de consacrer 1% de leur Pib (produit intérieur brut) à la recherche et au développement, et même faire plus, jusqu’à environ 3% du Pib.

Actuellement, l’Afrique représente environ 5% du Pib mondial, et est responsable de seulement 1,3% des dépenses mondiales en recherche et au développement. En conséquence, l’Afrique demeure désavantagée dans l’effort global de STI, en raison de son faible investissement dans le renforcement des capacités en STI.

Mais pour que le continent devienne compétitif à l’échelle mondiale et comble le déficit de développement avec le reste du monde, les gouvernements sont appelés à combler l’écart d’investissement en STI.

Et M. Nnadozie de promettre: «La Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique reste déterminée à coordonner le renforcement des capacités en matière de STI sur le continent en tissant des partenariats stratégiques dans le cadre de sa Stratégie 2017-2021»

Source: Développement : L’Afrique doit s’appuyer sur la science, la technologie et l’innovation