CinetPay, le portail central de paiement mobile en Côte d’Ivoire

Un an après son lancement, la start-up CinetPay révolutionne complètement les habitudes dans les systèmes de paiement mobile en Côte d’Ivoire. L’entreprise propose une interface unique aux utilisateurs pour effectuer toutes leurs transactions via une plateforme numérique.

Le génie de CinetPay est de regrouper en une seule page, une seule intégration et un seul back-office de gestion, trois opérateurs de paiement mobile présents dans le paysage ivoirien des télécoms – Orange, MTN et Moov Money. Le faible taux de bancarisation de la population justifie la mise en place de cette idée, selon les initiateurs.

 

Avec la création de cette plateforme multiopératrice, CinetPay facilite le paiement et le transfert d’argent. Qualifiée de «solution tout-en-un», les internautes ont désormais un accès rapide et sécurisé dans l’écosystème mobile-money.

L’objectif reste de permettre aux plus démunis de bénéficier des services et produits à faible coût via la plateforme en ligne. Les utilisateurs peuvent y réaliser des transactions en ligne, mais aussi hors ligne, à condition d’avoir préalablement placé de l’argent sur leur compte mobile.

À l’heure du bilan de l’exercice 2017, CinetPay peut déjà se réjouir de compter 800 clients professionnels et 14 employés, dont certains au Mali. La start-up estime ses abonnés à 7 millions. Mais au départ, le chemin n’a pas été du tout facile.

Quand les banques ferment leurs portes, il faut ouvrir d’autres fenêtres. Cette stratégie, l’équipe de CinetPay l’a très bien comprise. Elle saisit cette occasion pour améliorer sa visibilité et élargir le périmètre de son carnet d’adresses avec des professionnels du secteur. Elle participe ainsi à plusieurs concours et programmes africains.

«Les concours nous ont énormément apportés. Ils nous ont surtout permis d’acquérir des outils nécessaires au développement de notre projet.» – Daniel Dindji, cofondateur de CinetPay

En 2016, l’entreprise reçoit 5000 dollars des mains de Tony Elumelu Foundation Entrepreneurship Program, après trois mois de formation en ligne sur l’entrepreneuriat. Cette année, elle engrange 3000 euros lors du concours Euromena Awards, organisé à Abidjan.

Distinguée par Seedstars Abidjan 2017, elle représentera la Côte d’Ivoire à une compétition mondiale en Suisse en 2018. L’enjeu de cette participation est de gagner le premier prix du concours, ce qui donne droit à 500 000 dollars.

À la houlette de cette machine, Daniel Dindji et Idriss Marcial Monthe, deux amis d’enfance, se serrent les coudes. Ingénieurs en réseaux télécoms, les jeunes entrepreneurs ont un parcours d’entrepreneurs en série. Ils mettent en place, en 2012, CinetCore, une start-up «pour offrir aux entreprises et aux particuliers des produits et services à forte valeur ajoutée : web, mobile et mobile-money».

«Les fonds que générait la première entreprise ont servi à lancer la deuxième. L’actuel capital financier de CinetCore est estimé à 40 millions de francs CFA et celui de CinetPay à environ 29 millions de FCFA.» – idriss Marcial Monthe,cofondateur de CinetPay

Aujourd’hui, grâce à CinetPay, Daniel Dindji et Idriss Marcial Monthe acquièrent de la notoriété. Ambitieux, ils prévoient couvrir quatorze pays de l’Afrique francophone d’ici 2022. Et pour y arriver, leur argument semble toujours tenir : «les comptes bancaires sont plus rares que les smartphones en Afrique». Plus confiants que jamais, ils font partie de ceux qui affirment que l’Afrique est le continent de la mobile money par excellence.