Cameroun: Booster le secteur agropastoral pour réduire le chômage

Secteur agropastoral
cc bycc by sa "Hunger in Afrika" von "Neil Palmer (CIAT)" lizensiert unter "CC-BY-SA"

Le secteur agropastoral a un poids considérable au Cameroun. La pratique agricole occupe 60% de la population active et le pays tire 20% de son Produit Intérieur Brut (PIB) de ce domaine. L’agriculture qui assure l’autosuffisance alimentaire à 95 % de la population camerounaise rencontre d’énormes difficultés organisationnelles et financières. Quelle aide apporter à cette source d’emploi afin de lutter contre le chômage et répondre favorablement à la forte demande interne et externe des produits agropastoraux ? Face à cette problématique, le gouvernement et ses partenaires comme l’Agence Française de Développement ne cessent de conjuguer leurs efforts afin d’apporter des solutions adéquates.

Le secteur agropastoral : source d’emploi pour les jeunes

Au Cameroun, les jeunes représentent 78% de la population. Ces derniers constituent malheureusement une cible fortement touchée par le chômage, soit 27% d’entre eux. Aujourd’hui, vu le dynamisme et la richesse du secteur agropastoral, un retour à la terre semble être une solution au manque d’emploi. Certains jeunes se sont déjà lancés dans des projets d’agriculture et d’élevage. Nous avons par exemple:

  • Mireille, 30 ans (licence en gestion de projets) : son projet est de construire une exploitation avicole à la périphérie de Yaoundé
  • Hugues, 32 ans (maitrise en communication) : quant à lui, il souhaite mettre en place une plate-forme internet dédiée à la vente des produits agricoles
  • Eric, 25 ans (licence en Biologie animale) : lui, son projet consiste à mettre en place une  production avicole pour 5000 sujets.

 

 

Les efforts des autorités camerounaises et de leurs partenaires

Le gouvernement camerounais à travers le ministère de l’agriculture et du développement rural a déjà lancé plusieurs programmes parmi lesquels on peut citer :

  • le programme national de développement de racine et tubercule
  • le programme national d’appui à la filière maïs
  • le programme d’appui à l’installation des jeunes agriculteurs

En 2016, le gouvernement camerounais a lancé le programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes) destiné à former, financer et accompagner des porteurs de projets âgés de 18 à 35 ans. C’est un programme qui a bénéficié du soutien du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et a été financé à la hauteur de 33,5 milliards de francs CFA.

En juillet dernier, dans le cadre du 3ème Contrat Désendettement et Développement (C2D), l’Agence Française de Développement (AFD) et le ministère camerounais de l’économie ont signé des conventions d’affectation d’une enveloppe globale de 90 milliards de francs CFA, en vue du développement du secteur agropastoral.

Le secteur agropastoral est un levier économique pour le Cameroun. Les efforts consentis par le gouvernement sont à saluer et le pays peut ainsi prétendre à effectivement réduire le taux de chômage chez les jeunes.

Article précédent“Minga et la cuillère cassée” une animation camerounaise
Article suivantWizkid fait briller l’Afrique