Burkina Faso : Le maraîcher de Boulmiougou

Ali, un ancien “candidat récidiviste” à la migration clandestine vers l’Europe, s’est reconverti à la production maraîchère à Boulmiougou, un quartier de la périphérie ouest de Ouagadougou. Son père était maraîcher, mais Ali ne le voyait pas comme un travail.

Son père était maraîcher, mais Ali ne le voyait pas comme un travail. Il voulait migrer en Europe pour avoir une vie meilleure. L’idée de migrer est venue du fait que ceux qui ont réussi à s’y rendre en Europe ont pu construire des maisons et aider les membres de leur famille. Après trois tentatives ratées pour migrer en Europe, Ali a décidé d’abandonner cette idée et de reprendre l’activité de son père. Aujourd’hui, il est heureux de son travail et gagne sa vie grâce à la production de légumes.

 

« Dans le maraichage, le plus important ce n’est pas la grandeur de ton espace, mais de savoir l’exploiter de manière optimale. J’exploite ce terrain avec mes petits frères et mes enfants. Mon père, lui, n’est plus. Nous sommes toujours là et ça se passe bien. Ça se passe bien ». dit Ali.

Retrouvez cet article sur le site de notre partenaire AgriBusiness TV en cliquant sur le lien suivant : Burkina Faso : Le maraîcher de Boulmiougou

[hia_author_boxes roles=”collaborator” include=”10335″ title=”Partenaire”]

Article précédentRésultats du premier tour de l’élection présidentielle du 07 mars 2018 en Sierra Leone
Article suivant5 choses à savoir sur Fally Ipupa