Burkina : Ayka Textile va installer une usine de transformation de coton

PARTAGER

Avec le soutien des autorités burkinabè, la société turque Ayka Textile  annonce la construction d’un complexe industriel pour la fabrication de vêtements à Ouagadougou.

Le projet va booster la transformation du coton au pays des Hommes intègres. Avec un coût de 225 milliards de FCFA, il sera mis en chantier au cours de cette année. Et son premier lot de vêtements prêt-à-porter sortira vers la fin 2020.

 

Selon Stéphane Ouédraogo, conseiller spécial du président ayant conduit les négociations, l’investissement nécessaire a déjà été mobilisé à 70 % par différents partenaires internationaux (BAD, Afreximbank, Lilium Capital, BOA-Burkina, Ecobank et Coris Bank international). Le reliquat de 30 % sera apporté par l’État et le partenaire turc, assure-t-il. Toutefois, le capital sera détenu à 45 % par l’État et à 55 % par Ayka Textile.

Avec ses sept unités de production (filature, tissage, tricotage, teinture, recyclage de fils et de tissus et confection de vêtements), la société emploiera 12 000 personnes. Un centre de formation spécialisé dans les techniques de transformation de coton et de confection industrielle de vêtements complétera le tableau. Une unité de fabrication d’emballages carton, une centrale thermique de 25 MW et une station d’épuration et de recyclage des eaux usées sont également prévues.

Ce complexe industriel projette de transformer 35 000 tonnes de fibres, la production nationale étant estimée à 700 000 tonnes. Le Burkina Faso transforme moins de 5 % de cette mesure et injecte pourtant plus de 70 milliards de FCFA dans l’importation de produits textiles.