La boulangerie, du pain bénit pour l’économie sénégalaise

Au Sénégal, la filière boulangerie est un secteur performant. Avec un chiffre d’affaires estimé à près de 500 milliards de FCFA, la boulangerie sénégalaise crée 30 000 emplois. Avec une population de plus de 15 millions d’habitants, les boulangers ont, en effet, du pain sur la planche pour satisfaire une consommation de plus en plus importante.

Selon le secrétaire général du ministère du Commerce et de la Consommation, plus de 600 000 personnes dépendent directement ou indirectement du secteur de la boulangerie. La production du pain assure 3% du Produit intérieur brut (PIB) et les fours sénégalais produisent 8 millions de baguettes par jour, avec 1300 tonnes de blé.

 

Les dernières statistiques montrent qu’il y a 1797 boulangeries au Sénégal, dont près de 683 à Dakar, la capitale, et 200 dans la ville sainte de Touba. Néanmoins, les boulangers du Sénégal vivent quelques difficultés. Le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (FNBS), M. Amadou Gaye, confie que malgré les apparences, les difficultés qui minent le secteur sont telles que plus de soixante boulangeries ont dû fermer leurs portes ces deux derniers mois.

Dans des propos rapportés par le quotidien sénégalais L’Observateur (publication du 18 décembre), Ousmane Mbaye, directeur du commerce extérieur du Sénégal, explique que le Sénégal importe environ 600 000 tonnes de blé par an, rappelant la nécessité pour l’État de réguler la filière boulangerie, «vecteur de cohésion et surtout de stabilité sociales».

Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 500 milliards de FCFA, la filière boulangerie contribue de manière significative à l’économie du pays.