Boom du mobile banking au Ghana

PARTAGER

Le mobile banking a le vent en poupe au Ghana. Pour preuve, le bilan de l’année écoulée affiche 34,6 milliards de dollars de transactions mobiles. Cette performance représente le double de l’année 2016.

Selon la Bank of Ghana, le mobile banking a doublé la valeur de ses dépôts et retraits entre 2016 et 2017. Les transactions ont atteint 34,6 milliards de dollars lors de l’exercice précédent, contre 14,7 milliards de dollars en 2016.

 

La banque centrale ghanéenne mentionne également une hausse de 78% des volumes des opérations pendant la même période, soit près de 218 millions de dollars. Le service représente ainsi un outil-clé pour l’inclusion financière dans le pays.

Dans un contexte où seulement 36% de la population dispose d’un compte bancaire, le recours aux services financiers hors banques est passé de 7% en 2010 à 22% en 2015. Ce constat a motivé les opérateurs bancaires à entrer dans la danse. Il existe désormais une pléthore d’offres de produits d’épargne destinée aux utilisateurs mobiles.

L’augmentation continue de la clientèle des opérateurs téléphoniques explique également cette embellie des transactions par mobile banking. Sachant que la conception d’applications numériques est moins coûteuse que l’installation d’une infrastructure de service, les promoteurs s’y donnent à cœur joie.