Barclays Africa s’annonce sur le Nigeria Stock Exchange

Source: Agence Par:
ecofin

Barclays Africa, l’un des quatre groupes bancaires les plus importants d’Afrique du sud, s’annonce sur le Nigeria Stock Exchange. La banque qui bientôt sera rebrandée Absa Group ne s’introduira pas sur le marché financier nigérian, qui est actuellement est le troisième d’Afrique en terme de capitalisation boursière, mais y interviendra comme courtier, via sa filiale locale Absa Nigeria.

« Nous avons acquis une licence de courtage de valeurs mobilières et de titres boursiers et nous avons déjà recruté des personnes pour exploiter ces licences », a déclaré Garth Klintworth, le responsable des marchés chez Barclays Africa, selon des propos rapportés par Reuters.

Cette évolution entre dans le cadre d’une stratégie visant, pour le groupe, à mieux s’implanter dans un pays dont le marché financier a connu une progression de 42% depuis le début de l’année. Aussi, malgré la hausse des taux aux Etats Unis, et le risque de contagion d’une probable crise italienne, de nombreux investisseurs se tournent vers des marchés emergents comme celui de Lagos.

L’information rapporte aussi qu’Absa Group examine des opportunités dans des pays comme le Côte d’Ivoire ou le Maroc. Mais il faut dire que pour ce dernier pays, les choses ne risquent pas d’être faciles. En plus de la superdomination des groupes financiers locaux, de petites frictions dans les relations entre le Maroc et l’Afrique du sud et la concurence des deux pays pour le leadership africain, seront des éléments à prendre en compte.

Au Nigéria, on est plutôt satisfait d’avoir arriver des courtiers de la classe de Barclays Africa (Absa Group). Les dirigeant du NSE ont souvent déclaré qu’ils examinaient les demandes des principales banques d’investissement mondiales pour rejoindre sa salle de trading afin d’accroître les investissements étrangers dans l’un des marchés émergents les moins sollicités au monde.

Source: Barclays Africa s’annonce sur le Nigeria Stock Exchange et cible entre autres, les marchés de Côte d’Ivoire et du Maroc