Le maïs à la rescousse de l’économie de l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est un géant de l’agriculture africaine. En cette année 2017, elle a récolté plus de 16 millions de tonnes de maïs, selon l’agence Reuters qui cite le Comité des estimations des cultures.

Les producteurs sud-africains se frottent actuellement les mains. Selon Lusani Nadou, statisticien principal du Comité des estimations des cultures, la production de maïs au cours de la saison 2016-2017 a atteint 16,74 millions de tonnes, un record.

 

Le dynamisme du secteur agricole a donné un nouveau souffle à l’économie du pays. Cette récolte exceptionnelle a permis à l’Afrique du Sud de sortir d’une récession au deuxième trimestre.

Le secteur de l’agriculture a connu une hausse annuelle de 34 % au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, alors que le ralentissement de la croissance des prix des aliments a contribué à limiter l’inflation cette année.

Le Comité des estimations des cultures a augmenté ses prévisions de la récolte du maïs de 2 % par rapport aux 16,41 millions de tonnes projetées en août :

  • L’estimation du blé blanc a augmenté de 2,5 pour cent à 9,89 millions de tonnes.
  • L’estimation du maïs jaune a augmenté de 1,4 pour cent à 6,85 millions de tonnes.

La production de blé est estimée à 1,72 million de tonnes, soit 10 pour cent de moins que l’année précédente. Le comité a prévu 1,6 million de tonnes en août.

En raison de la récolte exceptionnelle, les prix du maïs sont restés bas. Les rendements dans les pays voisins comme le Zimbabwe et la Zambie, qui ont précédemment importé du maïs d’Afrique du Sud, ont également augmenté.

En réponse à cette nouvelle perspective de production, le prix de la tonne de maïs blanc a chuté en juillet dernier de 65%, s’établissant à 1872 rands (117 euros), contre 5376 rands (335 euros) en janvier 2016, au plus fort de la crise alimentaire qui a conduit le pays à importer la céréale. L’Afrique du Sud est le premier producteur et exportateur de maïs du continent africain.